ecologie protection nature
Ecologie - Protection de la nature

Les cots de la perte de la biodiversit chiffrs par Pavan Sukhdev 
Les cots de la perte de la biodiversit chiffrs par Pavan SukhdevLes cots de la perte de la biodiversit chiffrs par Pavan Sukhdev
Les cots de la perte de la biodiversit chiffrs par Pavan Sukhdev. Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno se sont flicits des travaux de l'conomiste Pavan Sukhdev, qui constituent une contribution essentielle aux connaissances (') dont nous avons besoin pour pouvoir prendre les bonnes dcisions politiques en matire de conservation et d'utilisation de la biodiversit et des services des cosystmes .

Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno ont salu la publication du rapport  sur l'conomie des cosystmes et de la biodiversit l'intention des dcideurs politiques.

 

Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno se sont flicits de l'avance des travaux de l'conomiste Pavan Sukhdev, qui constituent une contribution essentielle aux connaissances plus approfondies et la meilleure comprhension dont nous avons besoin pour pouvoir prendre les bonnes dcisions politiques en matire de conservation et d'utilisation de la biodiversit et des services des cosystmes .


Publicit

Le 13 novembre dernier le commissaire europen l'environnement, Stavros Dimas, avait insist sur l'importance de bien mesurer la valeur des bienfaits que nous apporte la nature afin de mieux les protger.  La biodiversit assure gratuitement nombre de prestations, telles que la rgulation des flux hydrauliques, la protection contre les inondations ou le stockage du carbone. Les pressions croissantes qui psent sur les cosystmes dans le monde entier risquent de compromettre beaucoup de ces prestations. 

 

Les cots de la perte de la biodiversit chiffrs par Pavan Sukhdev

Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno se sont flicits des travaux de l'conomiste Pavan Sukhdev, qui constituent une contribution essentielle aux connaissances (') dont nous avons besoin pour pouvoir prendre les bonnes dcisions politiques en matire de conservation et d'utilisation de la biodiversit et des services des cosystmes .

 

 Certes, il existe, dans certains cas, des solutions technologiques susceptibles de prendre le relais, mais leur cot est gnralement lev. La protection et la restauration de la biodiversit constituent donc une tape essentielle de la transition vers une conomie plus durable, notamment parce que la biodiversit jouera aussi un rle vital pour le succs de notre lutte contre le changement climatique  avait alors dclar le commissaire europen l'environnement en dvoilant les conclusions de ce rapport labor dans le cadre de l'tude sur l'conomie des cosystmes et de la biodiversit (TEEB ' The economics of ecosystems and biodiversity), important projet de recherche indpendant d'envergure mondiale cofinanc par la Commission europenne, et avec sa tte Pavan Sukhdev.

 

La dgradation des cosystmes et la capacit de ces systmes fournir des services ont des rpercussions sur le bien-tre humain et sur le dveloppement conomique ; la biodiversit souffre dj d'une crise aigu, mais silencieuse, qui affectera profondment l'humanit si nous n'y prenons garde. Air, eau, nourriture, matriaux ou mdicaments, la nature fournit biens et services, sans que nous ayons conscience de la valeur de ces lments.

 

L'tude mene par Pavan Sukhdev, dont le rapport a t remis le 13 novembre la Commission europenne et qui sera acheve pour la 10me confrence des Parties de la Convention sur la Diversit biologique en 2010, a pour objectif d'valuer le bnfice conomique global de la biodiversit, les cots de la perte de la biodiversit, et comparer les cots de l'inaction avec les cots d'une conservation efficace. Ces travaux, raliss la demande notamment de la commission europenne et des ministres de l'environnement du G8, s'inscrivent dans  les rflexions menes aux niveaux national et international pour donner leur juste place aux cosystmes et la biodiversit dans l'laboration des politiques et l'utilisation des instruments politiques.

 

La premire partie de l'tude publie en 2008 avait notamment permis de chiffrer le cot de l'inaction 7% du PIB mondial l'horizon 2050. Le rapport destin aux dcideurs politiques remis le 13 novembre pointe quant lui quatre axes prioritaires d'action stratgique : la dforestation et la dgradation de nos forts, la protection des rcifs coralliens tropicaux, les politiques de pche, et le lien entre la dgradation des cosystmes et la pauvret.

 

Les conclusions du rapport soulignent la ncessit de parvenir, Copenhague, un accord sur le financement d'une action de rduction des missions de dioxyde de carbone (CO2) produites par la dforestation et la dgradation des forts dans les pays tropicaux (au travers d'un mcanisme dnomm REDD ).

 

La dforestation et la dgradation des forts sont en effet l'origine d'environ 20 % des missions mondiales de CO2 , soit plus que le total de tous les modes de transports cumuls. L'Union europenne souhaite que l'accord de Copenhague fixe comme objectif minimal de rduire de moiti, d'ici 2020, la dforestation tropicale par rapport aux niveaux actuels et d'enrayer compltement, d'ici 2030, la disparition du couvert forestier l'chelle mondiale. La Commission a dpos une proposition d'augmentation du financement destin aider les pays en dveloppement lutter contre le changement climatique qui comprend des mesures visant juguler la dforestation.

 

Le rapport dgage deux grands dfis qui se posent aux responsables politiques. Le premier est de comprendre la valeur de nos cosystmes, de la biodiversit, ainsi que des ressources naturelles et d'intgrer cette donne au processus de prise de dcision, dans tous les domaines politiques et tous les niveaux ' local, national et mondial. Le second est de rpondre efficacement, au travers de politiques sur mesure, aux besoins d'conomies et de socits diffrentes. Toute solution long terme passe fondamentalement par une meilleure comprhension et une meilleure apprciation de la valeur que reprsentent la biodiversit et les cosystmes pour l'laboration d'analyses stratgiques intgres.

 

Ce rapport recense un certain nombre d'outils existants ou l'tude, qui permettront de rpondre ces dfis, parmi lesquels la mise en place d'instruments de labellisation et de march ; la rforme des subventions prjudiciables l'environnement ; la rglementation, en lien avec une vritable valorisation des biens et services des cosystmes ; la sanctuarisation d'espaces protgs ; et enfin l'investissement dans des infrastructures cologiques. Les dcideurs politiques nationaux et internationaux sont invits se saisir ds prsent de ces outils, pour engager une dynamique qui entranera tous les acteurs, Etats, collectivits territoriales, entreprises, socit civile, sur la voie d'une conomie durable.

 

S'exprimant sur la question, le commissaire Dimas a dclar que  les conclusions du rapport TEEB sont sans ambigut: si nous ne russissons pas protger la biodiversit, c'est souvent parce que nous en apprcions mal la valeur. Nous devons apprendre prendre en compte toute la valeur de la nature si nous voulons la protger plus efficacement. Trop souvent, la nature est juge conomiquement inutile ou, au mieux, peu utile, alors qu'en fait elle constitue le socle et les fondations sur lesquels reposent nos conomies et nos socits et peut offrir une protection efficace contre le changement climatique. Tout effort d'attnuation du changement climatique ou d'adaptation cette nouvelle ralit reste vou l'chec si nous ne protgeons pas nos prcieux cosystmes et nous ne russirons pas non plus enrayer l'rosion de la biodiversit si nous laissons le changement climatique atteindre la cote d'alerte.   

 

Le chef du projet TEEB, Pavan Sukhdev, a dclar pour sa part que le processus alarmant de destruction des cosystmes et de la biodiversit tient en grande partie leur absence de visibilit conomique, alors que, justement, leur valeur conomique pour nos socits est inestimable. Les ressources naturelles dont nous disposons (notre capital naturel) sont tout aussi importantes que celles que nous crons (notre capital matriel). La reconnaissance et la prise en compte de la valeur que reprsentent les bnfices que ce capital naturel rapporte la socit doivent devenir une priorit stratgique.

 

Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno avaient reu Pavan Sukhdev en avril 2009 Paris, pour la remise du rapport du CAS sur l'valuation conomique de la biodiversit, tabli sous la direction du Professeur Bernard Chevassus-au-Louis.



Voir aussi :
 - Disparition catastrophique des coraux en Australie avec la chaleur de 2016
 - Les icnes de la faune sauvage de plus en plus menaces d'extinction

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News

Passionnés de cinéma, retrouvez des films télécharger sur megavod.fr. Il vous suffira d'opter pour le long-métrage télécharger de votre choix.



Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche