politique environnement
Vie Politique Franaise et Europenne - Opinion - Sondage - Manifestations

Rtablir la croissance ? Qu'en pense la plante ! 
Rtablir la croissance ? Qu'en pense la plante !Rtablir la croissance ? Qu'en pense la plante !
Rtablir la croissance ? Qu'en pense la plante ! Face la crise, citoyens, chefs d'entreprises, lus, et gouvernements n'ont d'yeux que pour l'conomie. Et la plante, qu'en dit-elle ? La crise climatique et celle des ressources naturelles nous semble aujourd'hui plutt secondaire face aux milliers de nouveaux chmeurs quotidiens.

Comment va la crise ? Bien merci ! Au vue de certains chiffres vocateurs, elle se porte bien. La rcession s'installe dans de nombreux tats, leur dette atteignent des records, les rsultats d'entreprises ngatifs se multiplient, et les taux de chmage suivent ces volutions inquitantes.

 

Face la crise, citoyens, chefs d'entreprises, lus, et gouvernements n'ont d'yeux que pour l'conomie. Tous nourrissent le mme espoir, que chacun formule sa manire : augmenter son pouvoir d'achat, remplir son carnet de commandes, rtablir la croissance de son pays, accessoirement des autres pays partenaires. Tous attendent le redmarrage de la consommation par la baisse des prix, l'augmentation du pouvoir d'achat, et ainsi dpenser, vendre, construire, agrandir, dvelopper, produire, en un mot : faire du PIB.


Publicit

Et la plante, qu'en dit-elle ? La crise climatique et celle des ressources naturelles nous semble aujourd'hui plutt secondaire face aux milliers de nouveaux chmeurs quotidiens, aux foyers modestes qui peinent manger en fin de mois, ou aux entreprises qui ne parviennent plus quilibrer leurs comptes. Pourtant, ces crises environnementales ont toutes les chances de compromettre notre fin de crise, puisqu'elles concernent les ressources naturelles et le climat, qui sont le carburant de notre conomie.

 

Rtablir la croissance ? Qu'en pense la plante ! Et la plante, qu'en dit-elle ? La crise climatique et celle des ressources naturelles nous semble aujourd'hui plutt secondaire face aux milliers de nouveaux chmeurs quotidiens, aux foyers modestes qui peinent manger en fin de mois, ou aux entreprises qui ne parviennent plus quilibrer leurs comptes.

 

En effet, comme l'indique JM Jancovici (confrence la Cit des Sciences le 24 mars 2009), 80% de l'nergie utilise pour le fonctionnement des socits humaines vient des nergies fossiles ' ptrole, charbon et gaz -, c'est dire de ressources naturelles prsentes en quantits finies.

 

Or tout tudiant en mathmatique sait que le prlvement d'une ressource puise dans un stock fini passe inexorablement par un maximum et dcrot pour tendre vers zro. C'est le cas des nergies fossiles, et cela concerne aujourd'hui certains stocks qui perdent leur caractre renouvelable force de sur-exploitation (rserves halieutiques notamment). De plus, nos prlvement n'ont jamais t aussi importants chaque jour depuis ces dernires dcennies et augmentent mme de jour en jour - certes aujourd'hui un peu moins vite du fait de la crise ! La consquence est encore une fois mathmatique : on va manquer.

 

Manquer de poissons par exemple, ou d'eau potable, et bien sr de ptrole. Par ricochet, il faudra galement se passer de certains services que ces ressources nous rendaient : les forts disloquent le CO2, les ocans le pigent, les sols retiennent l'eau, les zones humides la filtrent.

 

Ces petites choses qui importent peu l'homme des villes (80% des habitants des pays industrialiss vivent en ville) et qui vont devenir quelque peu proccupantes lorsqu'elles vont s'arrter d'elles-mmes. L'eau sera impropre la consommation de plus en plus souvent, et les crues seront plus violentes, pour ne citer que cela L'homme des villes constatera galement que la raret des nergies fossiles augmentera leur prix, et ce sans commune mesure avec les yoyos de l't 2008.

 

Pourtant, la crise mondiale n'engendre que des rflexes de relance par l'investissement, qui n'est qu'une relance de l'exploitation des ressources limites. En France, le plan de relance du gouvernement vant par Franois Fillon lors de son rcent dplacement Marseille le 27 mars dernier (A lire) est explicitement concentr sur les investissements pour alimenter notre moteur conomique et pour renforcer la comptitivit de notre pays .

 

Au niveau international, le mme aveuglement est de rigueur. Les principales mesures qui seront discutes au sommet du G20 le 2 avril prochain Londres (selon le communiqu publi le 14 mars l'issue de la runion Horsham des ministres des Finances et banquiers centraux du G20) concernent l'conomie, la croissance, la finance. Le rchauffement climatique y est relgu au dernier rang (voir l'article de S. Besson).

 

Les dclarations de N. Sarkozy propos de ce sommet du G20 convergent vers ces objectifs totalement centrs sur le systme conomique actuel : le PIB reste l'indicateur privilgi des comptables publics. Pourtant, le Prsident de la Rpublique franaise avait souhait changer notre instrument de mesure de la croissance pour favoriser un autre type de croissance lorsqu'il avait charg, le mardi 8 janvier 2008, Armatya Sen et Joseph Stiglitz de travailler ce que la mesure du progrs conomique soit plus complte que ne le fait le PIB. Leurs propositions sont restes lettre morte, et rapidement rendues caduques par le fameux rapport Attali, vritable ode la croissance galopante du PIB.

 

Quelque soit la faon de compter des hommes, toutes les ressources naturelles ( commencer par le ptrole qui est omniprsent dans nos socits, pour fournir de l'nergie ou comme matriau de construction) sur lesquelles nos conomistes et politiques comptent pour relancer l'emploi et l'investissement sont bout de souffle. Il ne s'agit pas du point de vue d'illumins pessimistes, mais de celui des ptroliers (consulter les statistiques du groupe BP) ou encore du groupe de chercheurs allemands Energy Watch Group qui a publi le scnario ci-dessous en fvrier 2008.

 

 

Lgende : Scenario de production de ptrole dans le monde retenu par l'Energy Watch Group dans Crude Oil ' The Supply Outlook : Revised Edition February, 2008. En millions de barils par jour. WEO : scenario prsent par l'Agence Internationale de l'Energie dans sa publication the World Energy Outlook de 2006 qui table sur 105 Mbj en 2020 (extrapolation de l'EWG partir d'une projection de l'AIE pour 2015), et 116 Mbj en 2030.

 

La raret de ces ressource engendrera, outre des dsordres gopolitiques, des fluctuations de leur prix tout fait imprvisibles, et par effet d'entranement, des dsquilibres majeurs sur le plan social notamment (voir Manicore). De plus, les missions de gaz effet de serres lis l'exploitation outrancire de ces ressources d'nergie fossile poursuivront leur effet sur le climat et les consquences peu enviable sur l'environnement en gnral et l'espce humaine en particulier.

 

Il est donc urgent que les btisseurs de plans de relance - et les conomistes du G20, puisque c'est d'actualit ' comprennent qu'il n'est pas possible de prendre de mesures quelles qu'elles soient sans s'assurer qu'elles sont compatibles avec le monde rel, avec le niveau des ressources naturelles sur lesquelles elles se basent. La crise actuelle ne pourra se rsoudre qu'avec des solutions transversales.

 

La question de la taxe carbone est aujourd'hui largement partage par les spcialistes et de plus en plus de consommateurs. Tous s'accordent considrer qu'il s'agit de la mesure la plus raisonnable pour anticiper la trs proche pnurie de ressources naturelles. Taxer les biens et les services qui dpendent de ces ressources puisables les rendra plus chers, et incitera fortement moins les solliciter. Et ainsi modifier les comportements, qui est la seule porte de sortie pour rduire notre pression sur la plante et viter une dcroissance ingrable des ressources naturelles.

 

Le Grenelle de l'environnement avait bauch cette transversalit, ce contrle permanent de toute action par un expert en ressources naturelles, une nouvelle comptabilit, ou encore cette ventualit de taxer le prlvement des ressources naturelles de faon aider chacun de nous moins consommer. Il est urgent de les remettre au got du jour pour viter de planifier des solutions qui ne pourront jamais voir le jour pour cause de manque de ressources.

 

Il n'est plus temps de se contenter de repeindre en vert son enseigne, d'teindre durant une heure ses appareils lectriques en mme temps que tout le monde, ou encore de s'abstenir de consommer durant la prochaine journe sans achats (samedi 4 avril prochain). Il n'est plus temps de dire qu'on est prt agir vraiment. Il faut vraiment agir.



Voir aussi :
 - Macron exhorte l'Europe fixer un prix minimum pour le dioxyde de carbone
 - L'ONU vers une reconnaissance des droits environnementaux ?

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News

Passionnés de cinéma, retrouvez des films à télécharger sur megavod.fr. Il vous suffira d'opter pour le long-métrage à télécharger de votre choix.



Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche