securite prevention
Sécurité - Prévention - Accidents du travail - Risques

Saturnisme : 85.000 enfants atteints en France 
Saturnisme : 85.000 enfants atteints en FranceSaturnisme : 85.000 enfants atteints en France
Saturnisme : 85.000 enfants atteints en France. Dans l'attente des résultats d'une enquête de prévalence 2008-2009 confiée à l'InVS, les seules données nationales sur le saturnisme infantile sont celles de 1995-1996. Ces données estimaient alors que 2 % des enfants âgés de 1 à 6 ans seraient atteints de saturnisme, soit une population totale d'environ 85.000 enfants.

Selon l'Institut de veille sanitaire (InVS) et l'Inserm, on estime que 85 000 enfants seraient atteints de saturnisme en France, une intoxication liée au plomb. Mise en évidence à la fin des années 1980, l'intoxication des enfants par le plomb, essentiellement due à l'ingestion d'écailles ou de poussières de peintures contenant du plomb, figure parmi la liste des maladies à déclaration obligatoire.

 

Quelque 500 cas de saturnisme chez des enfants, avec un taux de plomb supérieure à 100 µg/l, sont déclarés chaque année en France. Or, ces chiffres seraient bien inférieurs à la réalité et le nombre d'enfants atteints de saturnisme pourrait être bien plus important.


Publicité

En effet, l'Institut de veille sanitaire (InVS) et l'Inserm posent la question suivante : tous les enfants touchés par le saturnisme sont-ils dépistés ? Dans l'attente des résultats d'une enquête de prévalence 2008-2009 confiée à l'InVS, les seules données nationales sur le saturnisme infantile sont celles de 1995-1996. Ces données estimaient alors que 2 % des enfants âgés de 1 à 6 ans seraient atteints de saturnisme, soit une population totale d'environ 85.000 enfants.

 

« À la fin des années 1980, l'intoxication saturnine a émergé en France non plus seulement sous forme de cas isolés d'intoxication aiguë, mais comme une forme pernicieuse d'atteinte chronique, souvent cliniquement latente, qui devait faire l'objet d'une préoccupation spécifique de la part des autorités sanitaires.

 

En effet, lié à un toxique largement répandu dans l'environnement, aux effets cliniques difficilement décelables et à un détriment sanitaire prolongé très au delà de la soustraction à l'exposition, le saturnisme infantile présente des singularités à prendre en compte dans toute démarche visant à en réduire la fréquence et les effets.

 

Les sources de plomb sont multiples (peintures anciennes, effluents industriels, eau'), et leur accessibilité variable, d'où une grande diversité des processus d'exposition et d'intoxication du jeune enfant et du très jeune enfant. Ceux-ci sont particulièrement sensibles aux effets neurotoxiques du fait de leur organisme en développement. »

 

A la demande de la Direction Générale de la Santé, une expertise opérationnelle a été confiée à l'Inserm et à l'InVS pour analyser les stratégies de dépistage du saturnisme. Selon ces deux organismes, prenant en compte les résultats d'enquêtes locales ponctuelles, il y aurait une diminution importante de la plombémie chez les enfants, ce qui témoigne d'une baisse de l'imprégnation de fond des populations infantiles. « La réhabilitation de l'habitat ancien, la suppression des carburants plombés, le traitement des eaux de distribution publique, la diminution des concentrations en plomb des aliments ont sans doute contribué à cette évolution » de la baisse du saturnisme infantile.

 

Néanmoins, des sources d'intoxication sont encore présentes dans l'environnement des enfants, avec les peintures au plomb dans l'habitat ancien qui restent « la première source des intoxications signalées. » Linserm et l'InVS estiment notamment que « la lutte contre le saturnisme doit être incluse dans une stratégie de lutte contre l'insalubrité, une démarche qui permettrait d'obtenir des gains dans d'autres champs sanitaires et sociaux. »

 

« Après quinze ans de vigilance et d'information des professionnels de santé et du logement, le repérage systématique des enfants exposés peine à s'installer de façon stable en dehors des zones à probabilité élevée de forte exposition et surtout des zones à forte implication des équipes médicosociales. »

 

Il faut aussi « affiner les outils de repérage des populations ayant un risque élevé d'exposition ». Les deux organismes recommandent « à la fois de mieux connaître les zones géographiques à plus forte exposition au plomb dans l'habitat, de mettre en place des fichiers partagés d'adresses présentant des risques et de poursuivre le repérage des anciens sites d'activité industrielle pollués par le plomb. » Seuls les enfants qui vivent à proximité de certains sites industriels pollués par le plomb ont pu bénéficier en France d'un test de plombémie systématique. Ce qui est insuffisant, notamment en raison des risques liés à la présence de peintures au plomb dans les anciens logement.

 

« Le saturnisme infantile, et plus généralement la surexposition au plomb, ne peut être dissocié des autres problèmes de santé rencontrés par les populations concernées, le plus souvent des populations en situation de précarité. »



Voir aussi :
 - La tension monte à Bure autour du projet de stockage de déchets nucléaires radioactifs
 - Peines de prison pour les militants Greenpeace qui s'étaient introduit dans une centrale nucléaire

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernière Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicité


Découvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualités News

Passionnés de cinéma, retrouvez des films à télécharger sur megavod.fr. Il vous suffira d'opter pour le long-métrage à télécharger de votre choix.



Publicité
© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche