securite prevention
Scurit - Prvention - Accidents du travail - Risques

Un an aprs l'accident de Fukushima, l'IRSN fait le bilan 
Un an aprs l'accident de Fukushima, l'IRSN fait le bilanUn an aprs l'accident de Fukushima, l'IRSN fait le bilan
Il y'a un an, le 11 Mars 2011, L'IRSN s'est mobilis pour contribuer analyser le droulement et les consquences radiologiques probables de l'accident nuclaire que le sisme puis le tsunami venaient de provoquer sur le site de Fukushima Dai-ichi environ 200 km au nord-est de Tokyo.

Il y'a un an, le 11 Mars 2011, L'IRSN s'est mobilis pour contribuer analyser le droulement et les consquences radiologiques probables de l'accident nuclaire que le sisme puis le tsunami venaient de provoquer sur le site de Fukushima Dai-ichi environ 200 km au nord-est de Tokyo.

En effet, L'accident nuclaire de Fukushima du 11 mars 2011 au Japon, galement dsign comme la catastrophe de Fukushima, a t provoqu par le sisme sur la cte Pacifique du Tōhoku de magnitude 9 ayant dclench un tsunami.


Publicit

L'accident a impliqu tous les racteurs et les piscines de la Centrale nuclaire de Fukushima Daiichi. Le sisme a entran l'arrt automatique des racteurs en service et provoqu des missions de xnon, ce qui prouve que la structure des racteurs aurait t immdiatement endommage.

Un an aprs l'accident de Fukushima, l'IRSN fait le bilan

la suite du tsunami, des groupes lectrognes de secours sont tombs en panne. Ces dfaillances, mais aussi une possible erreur humaine, ont caus l'arrt des systmes de refroidissement de secours des racteurs nuclaires ainsi que ceux des piscines de dsactivation des combustibles irradis. Le dfaut de refroidissement des racteurs a induit des fusions partielles de c'ur dans trois racteurs puis d'importants rejets radioactifs.

L'accident est class au niveau 7 (le plus lev) de l'chelle INES, ce qui le place au mme degr de gravit que la catastrophe de Tchernobyl (1986), compte tenu du volume important des rejets : les rejets d'iode 131 et de csium 137 sont estims 42 % des rejets de la catastrophe de Tchernobyl.

L'ensemble de la centrale nuclaire de Fukushima Daiichi ne sera probablement jamais remis en service et devra donc tre dmantel. La centrale nuclaire de Fukushima Daini et la centrale nuclaire d'Onagawa ont galement t endommages (incident de niveau 3 pour Fukushima Daini) suite au tremblement de terre et au tsunami.

A l'poque, les analyses de l'IRSN, menes en temps rel partir des informations disponibles communiques par l'exploitant ou les autorits japonaises, ont servi pendant la phase aige de l'accident clairer les autorits franaises dans la perspective de la protection des membres de la communaut franaise de plusieurs milliers de personnes prsente au Japon, peut on lire dans un communiqu de presse.

12 mois plus tard, cette mobilisation se poursuit. En effet, l'IRSN a publi le 15 Mars dernier le bilan, qui met en perspective les connaissances runies par l'Institut durant les 12 premiers mois suivant la catastrophe, pour comprendre la situation des installations nuclaires, valuer les rejets radioactifs, et analyser et valuer les consquences de l'accident sur les travailleurs et l'impact sur la population et l'environnement.

Dans son rapport, l'IRSN note ce qui suit :

         Sur la base des informations disponibles, une premire analyse de l'enchanement des vnements est prsente. Il est noter qu'un an aprs l'accident, le droulement complet de la squence chappe encore la comprhension prcise.

         Pour ce qui concerne les rejets radioactifs, les travaux sur l'valuation des quantits rejetes dans l'air et en mer, ainsi que sur leur dispersion, sont prsents mais doivent encore tre considrs comme provisoires. Il est noter qu'un effort important a t accompli au Japon pour caractriser la contamination environnementale. Celle-ci a fortement diminu dans les semaines et les mois qui ont suivi l'accident. Les risques les plus levs pour la population se sont concentrs sur le premier mois. Aujourd'hui et pour de nombreuses annes subsiste une contamination de l'environnement par le csium radioactif ; ceci aura pour effet de compliquer le retour dans les territoires vacus les plus contamins.

         Pour ce qui concerne le volet sanitaire de la catastrophe, les travaux de l'IRSN ont port sur des premires valuations des doses potentiellement reues par la population japonaise pendant la phase des rejets et par l'exposition externe aux dpts radioactifs au cours de la premire anne aprs l'accident. Les diffrentes tudes pidmiologiques de suivi de la population, qui ont t lances au Japon, sont prsentes.



Voir aussi :
 - La tension monte Bure autour du projet de stockage de dchets nuclaires radioactifs
 - Peines de prison pour les militants Greenpeace qui s'taient introduit dans une centrale nuclaire

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News





Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche