securite prevention
Scurit - Prvention - Accidents du travail - Risques

Orange continue d'inonder Bziers d'ondes nfastes 
Orange continue d'inonder Bziers d'ondes nfastesOrange continue d'inonder Bziers d'ondes nfastes
Orange continue d'inonder Bziers d'ondes nfastes. Alors que l'OMESC et la Coordination des Collectifs ou Comits Biterrois, membre de Robin des Toits, ne s'opposent pas systmatiquement la tlphonie mobile sur Bziers, mais oeuvrent pour que celle-ci soit respectueuse de la sant publique, Orange va installer 3 antennes relais bibandes proximit de cabinets mdicaux sur Bziers.

Les habitants de la Villa Matisse, qui jouxte les cabinets mdicaux de l'espace Jean-Moulin de Bziers, ont t tonns de constater l'affichage le 10 fvrier 2011 d'une autorisation d'installer une antenne de tlphonie mobile pour le groupe ORANGE TM , se composant de 3 antennes relais bibandes : 900/2100MHz, d'une puissance de 1721 w soit 227,22 v/m 1m prvues d'tre riges sur la terrasse de la clinique psychiatrique La Pergola.

 

Le collectif VILLA MATISSE de Bziers, regroupe les riverains proccups par l'impact sanitaire des champs lectromagntiques qui seraient produits par ces antennes relais jusqu' une distance de 380 mtres (distance pour ne pas dpasser le seuil d'exposition de 0,6 v/m) et par la proximit immdiate entre 30 et 50 mtres de l'immeuble Villa Matisse.


Publicit

L'OMESC et la Coordination des Collectifs ou Comits Biterrois membre de Robin des Toits, ne s'opposent pas systmatiquement la tlphonie mobile sur Bziers mais oeuvrent pour que celle-ci soit respectueuse de la sant publique. Nous participons dans le cadre du Schma Communal d'Amnagement et du Dveloppement Durable, SCADD, la commission d'information et de veille sur la tlphonie mobile et proposons des solutions d'amnagement pour rduire l'impact sanitaire dans le respect d'une bonne couverture tlphonique sur Bziers.

 

Alors que l'OMESC et la Coordination des Collectifs ou Comits Biterrois, membre de Robin des Toits, ne s'opposent pas systmatiquement la tlphonie mobile sur Bziers, mais oeuvrent pour que celle-ci soit respectueuse de la sant publique, Orange va installer 3 antennes relais bibandes proximit de cabinets mdicaux sur Bziers.

 

De plus nous avons collabor avec le Conseil Gnral sur le Plan Num'Hr@ult, Internet Haut Dbit, pour finaliser une solution technologique, permettant de respecter le seuil maximal d'exposition du public une valeur de 0,6 V/m.

 

Pourquoi un seuil maximal d'exposition 0,6 V/m ?

 

Nous nous rfrons :

  • A la proposition de loi n 2491 relative la rduction des risques pour la sant publique des installations et des appareils de tlphonie mobile, prsente l' Assemble Nationale le : 13 juillet 2005.
  • Au rapport valid puis publi par l'EEA (Agence Europenne de l'Environnement).
  • Le rapport international publi le 31-08-2007 par le BIOINITIATIVE WORKING GROUP passe en revue plus de 1500 travaux publis en comits de lecture.
  • Il constitue une premire sur ce sujet, car il est rdig sous l'gide du mot PREUVE. Scientifique.
  • Au communiqu de presse du 02 avril 2009 mis par le Parlement Europen, suite l'adoption de la rsolution concernant les : Proccupations quant aux effets pour la sant des champs lectromagntiques

Au rapport de l'Agence franaise de scurit sanitaire de l'environnement et du travail (AFSSET) de septembre 2009 qui souligne que le rapport met en vidence l'existence d'effets des radiofrquences sur des fonctions cellulaires, rapports par une dizaine d'tudes exprimentales considres par l'AFSSET comme incontestables . Elle considre que ces tudes constituent des signaux indniables. .

 

Face aux incertitudes qu'elle relve, l'Agence recommande de rduire les expositions du public . Cette recommandation vaut tant pour les portables que pour les antennes-relais pour lesquelles elle propose l'application du principe ALARA (As Low As Reasonability Achievable traduit par aussi bas que raisonnablement acceptable).

 

Nous retrouvons dans cet avis plusieurs lments sur lesquels nous nous battons :

  • la reconnaissance que l'existence d'un socle d'tudes suffisamment solides montrant des rsultats potentiellement proccupants pour notre sant implique au moins la reconnaissance de l'existence d'un risque potentiel et invalide la thse du dni de risque ;
  • la ncessit de traduire les incertitudes scientifiques travers des mesures immdiates de rduction des expositions (qui s'apparente fort une application du principe de prcaution) ;
  • la prise en compte de la question de l'ElectroHyperSensibilit ;
  • la ncessit de dvelopper des programmes de recherche avec une priorit donne l'pidmiologie (ce que nous demandons depuis longtemps).

Aux travaux du Professeur Dominique Belpomme, prsident de l'ARTAC. qui dcrit le syndrome d'intolrance aux champs lectromagntiques (SICEM) dmontrant qu'il y a un lien prouv entre champs lectromagntiques, cancers et leucmies.

 

C'est aprs des premiers travaux pionniers que nous avons effectus avec des collgues sudois que nous nous sommes aperus qu'il y a aussi un lien important avec les maladies neuro-dgnratives, et notamment la maladie d'Alzheimer. Le risque de maladie d'Alzheimer, qui peut survenir chez des sujets jeunes, ds l'ge de 45 ans, est d'ailleurs beaucoup plus important que le risque de cancer.

 

A la nouvelle tude du Conseil National de Recherches du Canada (CNRC) publi le 5 novembre 2010 les recherches dmontrent avec des clusters prcis (p. 369-395) les effets potentiels et dltres des antennes relais de tlphonie mobiles de la ville d'Ottawa. Celle-ci suggre notamment que les sites d'antennes relais devraient tre maintenus 450 mtres de toutes personnes et sur des points hauts d'environ 50 mtres.

 

Aux travaux du Docteur Roger Coghill, relats le 04 avril 2011 par le Daily Express, qui sige au comit consultatif du gouvernement sur les irradiations des communications mobiles. Il a examin des tudes travers le monde alliant la proximit des antennes relais la dpression et un effet sur la chimie du cerveau, appauvrissant la scrtion des niveaux de srotonine.

Quelle est la situation la Pergola ?

 

Le guide des relations entre oprateurs et communes, sign par l'AFOM et l'AMF, stipule que dans le cadre, et en application de la rglementation en vigueur, les oprateurs s'engagent en outre, au sein des tablissements scolaires,'..de soins, ce que le niveau d'exposition soit aussi faible que possible tout en prservant la qualit du service rendu, conformment au dcret du 3 mai 2002.

 

Hors dans un rayon infrieur 500 m, nous trouvons dj, 6 stations de base dont 4 o ORANGE TM est prsent. Il faut prciser que cette technologie permet une bonne rception jusqu' 3 km. On ne peut donc parler d'impratif de couverture du territoire.

 

Si cependant l'oprateur veut optimiser son service, il doit procder une colocalisation ou une mutualisation des stations de base existantes sur la recommandation expresse du Ministre des postes et des communications lectroniques.

 

A ce jour aucun dpt de dossier n'a t reu l'Agence Nationale des Frquences, et en consquence aucune autorisation n'a pu tre dlivre.

 

Pourquoi le Conseil d'Administration de la clinique se met-il hors la loi en couvrant ORANGE TM ?

 

Pourquoi le CHSCT et les services de la DDASS ne sont pas informs de cela ?

 

Pourquoi lors du dernier CHSCT l'information sur ce sujet n'a pas t objective et contradictoire ? De plus nous savons que les oprateurs ne peuvent pas s'assurer contre les risques lis aux C.E.M. au mme titre que les risques lis l'amiante et au plomb.

 

Le Conseil d'Administration de la clinique devient ds lors responsable civilement et pnalement pour une dure de 30 ans.

 

Pour information, il y a eu jurisprudence de la Cour d'Appel de Versailles (4/02/2009) pour trouble anormal de voisinage au nom du principe de prcaution, Bouygues Tlcom a t condamn.

 

A ce jour, 11 mdecins jouxtant la clinique ont sign la ptition du Collectif contre le projet d'rection de cette antenne.

 

Il est prciser qu'actuellement les mesures faites au 3me tage de la Villa Matisse sont dj de 0,5 v/mtre ; il est craindre que les missions futures, si ORANGE installe ses antennes, seraient de l'ordre de 5 v/m soit 8 fois le seuil sanitaire prconis.

 

Dj ce quartier de Bziers est inond d'missions de champs lectromagntiques (voir plan en illustration) par, notamment, les antennes des Arnes, de la Grangette, du chteau d'eau du Rouat et celle du Boulevard du Languedoc dont on peut discuter les mesures faites (2,2 v/m) une distance de 110 mtres et un mtre de hauteur pour une antenne rige 20 mtres de hauteur !

 

De plus, il n'y a pas, sur Bziers, du fait de l'abondance d'installations d'antennes de tlphonie mobile, de problme de rception pour la tlphonie mobile et donc cette antenne est superftatoire !

 

On ne peut que constater la course effrne d'installation d'antennes par ORANGE qui, sans doute, craint l'arrive de son 3me concurrent FREE.

 

Le Collectif Villa Matisse a dpos auprs du Snateur-Maire un recours amiable de suspension de cette installation.



Voir aussi :
 - La tension monte Bure autour du projet de stockage de dchets nuclaires radioactifs
 - Peines de prison pour les militants Greenpeace qui s'taient introduit dans une centrale nuclaire

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News





Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche