catastrophes naturelles
Catastrophes naturelles - Inondations - Tremblement de terre

Xynthia : dbut du chantier de dmolition des maisons 
Xynthia : dbut du chantier de dmolition des maisonsXynthia : dbut du chantier de dmolition des maisons
La prparation du chantier de dconstruction des maisons touches par la tempte Xynthia et rachetes pour la plupart par l'Etat a dbut pniblement, sous les yeux des sinistrs.

Le chantier de dmolition des maisons de la Faute-sur-Mer, a dmarr hier, le 14/03/2011, plus d'un an aprs la tempte Xynthia.

La prparation du chantier de dconstruction des maisons touches par la tempte Xynthia et rachetes pour la plupart par l'Etat a dbut pniblement, sous les yeux des sinistrs.


Publicit

La Faute-sur-Mer est donc la premire commune faire l'objet de ce plan, qui commence par la scurisation du primtre puis qui se poursuit par le dsamiantage et le nettoyage des maisons. Ensuite seulement auront lieu les destructions qui vont concerner, sur cette commune, 95 habitations avant juin puis 150 200 maisons jusqu' la fin 2011. Mme scnario l'Aiguillon-sur-Mer, avec la dconstruction prochaine de 49 maisons.

La prparation du chantier de dconstruction des maisons touches par la tempte Xynthia et rachetes pour la plupart par l'Etat a dbut pniblement, sous les yeux des sinistrs

Un chantier prvu pour durer 4 ans, le temps l'Etat de procder toutes les dmarchs administratives avec les propritaires concerns, peut on lire dans un communiqu de presse.

La tempte Xynthia est une dpression mtorologique majeure qui a balay plusieurs pays europens entre le 26 fvrier et le 1er mars 2010, causant un pisode de vents violents. Le systme, en provenance des rgions subtropicales mais de type frontal, a principalement touch l'Espagne (les Canaries, Galice, Asturies et Pays basque), le Portugal, la France (Aquitaine, Poitou-Charentes, Pays de la Loire, Bretagne et Normandie), la Belgique, le Luxembourg, l'Allemagne et dans une moindre mesure, le Royaume-Uni, la Scandinavie et les pays bordant la mer Baltique.

Son passage a caus la mort de 59 personnes et de nombreux dgts matriels. En France, la conjonction de vents violents et de fortes mares a donn lieu une onde de tempte qui a occasionn d'importantes inondations dans certaines rgions littorales, principalement en Charente-Maritime, en Vende et dans les Ctes-d'Armor. La tempte Xynthia est considre comme une des plus violentes et des plus meurtrires depuis les deux temptes de dcembre 1999.

Les premires estimations sur le cot de la tempte Xynthia pour les compagnies d'assurances franaises sont values 1 milliard d'euros, soit nettement moins que la tempte Klaus. Selon la Fdration franaise des socits d'assurances (FFSA), la tempte Xynthia, coterait au minimum 1,2 milliard d'euros aux assureurs..

Cette estimation a t porte 1,5 milliard d'euros en avril 2010 (800 millions d'euros pour les consquences du vent et 700 millions pour les inondations). Cette annonce a t faite par les assureurs alors que l'tat venait de mettre en place sa cellule d'indemnisation amiable pour les victimes de la tempte situes dans les zones noires. La FFSA a aussi rappel que le remboursement se fera sur la base de la valeur de construction de la maison avant la tempte, et que les assureurs couvraient les alas naturels de type catastrophes naturelles, sauf les effets du vent .

Le nombre important de dcs survenus en France a remis en cause l'urbanisation du littoral, l'entretien des digues et les systmes d'alerte mis en place depuis plusieurs annes. Dans les deux dpartements les plus touchs (Vende et Charente-Maritime), la tempte a eu pour consquence des mouvements de populations, certes souvent limits (vacuation de zones devenues inconstructibles, dans le cadre du plan de prvention des risques d'innondations) et une prise de conscience de la ncessit d'un meilleur entretien des digues (mise en place du plan digues 2010). Les populations, durement prouves, se sont regroupes en associations et ont entam des actions en justice, afin de mieux dterminer les responsabilits de chacun dans le bilan de cette catastrophe.

Le PSR, qui a pour vocation de protger les populations et de scuriser l'ensemble du territoire, est dot de 500 M'. Il comprend une soixantaine d'actions concrtes visant mieux matriser l'urbanisation dans les zones dangereuses, amliorer la vigilance mto et l'alerte des populations, renforcer la fiabilit des digues et dvelopper la culture du risque. Comment envisager que ce plan puisse tre efficace alors qu'il ne fait qu'acclrer la ralisation des PPRI, sans pour autant renforcer leur pouvoir d'action et ne permettant toujours pas la prescription des dmolitions dans les zones dangereuses ? Des PPRI si influenables, et tellement victimes de la spculation immobilire qu'ils en deviennent inefficaces. Ce plan Submersions rapides doit sortir des prfectures et tre relay par les mairies auprs du grand public avec un discours d'accompagnement. Le public scolaire devra galement tre rapidement sensibilis, peut on lire dans un communiqu de presse.

Toutefois, de nombreuses questions restent sans rponse

         Comment envisager une seconde que le PSR puisse tre efficace alors qu'il n'est dot, pour tout le territoire, que du double du montant jusque l dpens sur le petit secteur touch par la tempte ?

         Va-t-on dlimiter des zones noires dans tous les secteurs inondables de France o le risque vital existe ?

         Quels moyens pour racheter ces centaines de milliers de mtres carrs qui n'auraient jamais du tre construits et quid des terrains constructibles en zones submersibles ?

         Quels moyens pour protger ce qui pourrait l'tre ?

         Quelle prime la non urbanisation pour concurrencer les primes la construction ?

         Comment va s'appliquer concrtement le principe de transparence des digues * ?

 Ces questions doivent trouver une rponse rapide si l'on veut pouvoir protger les biens et les populations, et en priorit celle des 165 000 btiments dans les 864 communes littorales les plus vulnrables et des 16 000 autres communes concernes par le risque d'inondation. La spculation immobilire fonde sur l'aspiration des franais vivre en vue de l'eau ne doit plus dcider de l'amnagement du territoire. C'est une dcision politique que doivent prendre les lus, responsables de la protection des biens et des personnes, ceux-l mme qui doivent rendre des comptes en cas de catastrophe , dclare Denez L'Hostis, pilote de la mission Mer et Littoral de FNE.



Voir aussi :
 - Les futurs ouragans ne pourront plus s'appeler Harvey, Irma et Maria
 - Catastrophes climatiques : les agriculteurs paient un lourd tribut

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News





Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche