grippe aviaire pandemie
Grippe Aviaire - Risque de pandmie - Vaccin

Le Bilan de la grippe A H1N1 
Le Bilan de la grippe A H1N1Le Bilan de la grippe A H1N1
La grippe A (H1N1) de 2009-2010 est une maladie respiratoire aigu contagieuse de l'tre humain de type grippe apparue en 2009. L'pidmie grippale dclenche par cette maladie s'est rpandue sur toute la plante dans les mois qui ont suivi son apparition et a t qualifie de pandmie par l'OMS en juin 2009.

La grippe A (H1N1) de 2009-2010 est une maladie respiratoire aigu contagieuse de l'tre humain de type grippe apparue en 2009. L'pidmie grippale dclenche par cette maladie s'est rpandue sur toute la plante dans les mois qui ont suivi son apparition et a t qualifie de pandmie par l'OMS en juin 2009.

Aussi, les mesures qui ont suivi l'apparition du virus A/H1 N1 ont fait la quasi unanimit des virologues et pidmiologistes, alors qu'elles n'ont pas rencontr l'adhsion de la population, qu'elles ont cot environ 2 milliards et demi, et qu'il y a eu moins de morts qu'en priode de grippe saisonnire, peut on lire dans un communiqu de presse.


Publicit

2,5 milliards d'euros dpenss, des milliers de vaccins non utiliss et une dfiance de la population vis--vis des consignes du gouvernement: la gestion de la pandmie de grippe H1N1 semble tre une accumulation d'erreurs et de messages inefficaces. Un rapport de Marie-Christine Blandin, snatrice verte, et et Jean-Pierre Door, dput UMP, tire les enseignements de cette crise sanitaire et formule 32 recommandations pour que les prochaines pandmies soient mieux apprhendes et enrayes.

Le Bilan de la grippe A H1N1

Pourtant, il serait incorrect de juger avec les donnes de juin 2010 les choix de juin 2009. C'est donc en se replaant dans le climat de l'poque qu'il faut analyser les arbitrages, peut on lire dans un communiqu de presse.

Il faut savoir que depuis le SRAS, et le virus H5N1 en Asie, les capacits de squenage des gnes, et l'apptit des firmes pharmaceutiques pour d'ventuels brevets de vaccins, ont cr un climat de course au virus mergent, qui se lisait dans les investissements, les parutions scientifiques, les medias, la signature d'un contrat d'installation d'une usine de fabrication de vaccins pandmiques Sanofi au Mexique par N. Sarkozy le 9 mars 2009, pour 100 millions d'euros.

Pour y faire face, le gouvernement opte pour le scnario du pire et commande 94 millions de vaccins. Principe de prcaution ou connivence avec les laboratoires pharmaceutiques? La signature d'un contrat par Nicolas Sarkozy, un mois avant la dtection du virus, pour la construction d'une usine Sanofi au Mexique n'a certainement pas permis de clarifier la situation, peut on lire chez nos confrres de 20minutes.fr.

Ds l't 2009, le gouvernement franais par la voix de la ministre de la sant, Roselyne Bachelot a fait savoir qu'il optait pour une campagne de vaccination de masse non-obligatoire.

Dans une circulaire du 21 aot 2009 destine aux prfets, les ministres de l'intrieur et de la sant ont prcis le plan de vaccination dbutant le 28 septembre qu'ils qualifient de rponse sanitaire volutive exceptionnelle . Il y est indiqu que le gouvernement a command des doses de vaccins, afin d'tre en mesure de proposer, si cela s'avrait ncessaire, l'ensemble de la population une couverture vaccinale contre le nouveau virus . La vaccination se ferait sous la forme de deux injections trois semaines d'intervalle.

Le plan gouvernemental prvoyait la mise en place d'une campagne de vaccination progressive dbutant le 12 octobre selon une liste de priorit ciblant d'abord les personnels mdicaux (en particulier ceux oeuvrant auprs de populations risque), puis les personnes risque elles-mmes et enfin l'ensemble de la population, partir du 25 novembre 2009. Ce programme de vaccination a t men en partie dans les hpitaux et en partie dans des centres de vaccination, tablis le plus souvent dans des gymnases et dans lesquels exeraient des professionnels de sant rquisitionns pour l'occasion.

Le 18 janvier 2010, le Haut Conseil de la sant publique estimait que 5,74 millions de personnes s'taient fait vacciner et qu'entre 12 et 18 millions de personnes seraient immunises contre le virus, la majorit l'ayant t par infection.

Le cot s'lve 420 millions d'euros. Une somme qui comprend les 48 millions d'euros de ddits dj donns aux diffrents laboratoires. La France possde l'un des ddits les plus importants de tous les pays europens avec 16% du prix de vente des mdicaments.

A ces 420 millions d'euros, il convient d'ajouter les 90 millions d'euros environ des factures gres par le ministre de l'Intrieur, notamment concernant les centres de vaccination.

La France a choisi une commande ferme de 94 millions de vaccins, s'appuyant, face plusieurs incertitudes (nous sommes en juin), sur le scnario du pire : La pandmie sera grave, il faudra deux doses de vaccin, et enfin, presque tous les franais voudront se faire vacciner.

Le 28 novembre 2009, le gouvernement franais a dcid de faire appel aux mdecins militaires afin d'pauler les centres de vaccination. Dbut dcembre 2009, les internes en mdecine ont t mobiliss. 5 000 personnes vont tre recrutes en contrat aid par les associations pour apporter leur aide dans les centres de vaccination contre la grippe A/H1N1.

Les mdecins gnralistes franais rclament depuis dbut novembre 2009 le pouvoir de vacciner leurs patients contre la grippe H1N1, ce que refuse le ministre de la sant.

Pour le ministre, outre l'argument financier, opter pour les centres permet aussi une meilleure traabilit de la vaccination. Il permettrait galement une meilleur gestion des vaccins, livrs en multidose de 10 doses.

Par ailleurs, le Tamiflu, antivirus faute de mieux, n'tait mme pas reconnu comme mdicament mritant d'tre rembours par la Haute Autorit de Sant, et il a donn lieu des choix contradictoires d'un pays l'autre, ou d'une circulaire l'autre en France : prventif, curatif, et finalement idal si pris trs tt; peut on lire dans un communiqu de presse.

L'OPECST (Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques) a vot le rapport sur la mutation des virus et la gestion de la crise, prsent par deux parlementaires (Jean-Pierre Door, dput UMP et Marie Blandin, Snatrice Verte) le 22 juin 2010.

Il a donn lieu plus d''un an de travail, 150 auditions, et visites l'OMS, l'ECDC (centre europen de veille sanitaire), au CDC d'ATLANTA, l'EMEA (agence europenne du mdicament), au laboratoire confin P4 de Lyon.



Voir aussi :
 - 24 foyers de grippe aviaire en Afrique du Sud
 - Epidmie de grippe aviaire aux Philippines

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News





Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche