Dérèglements climatiques et montée du niveau des mers - 02 février 2007 - 12:25 (Par Pierre Melquiot)


Dérèglements climatiques et montée du niveau des mers

Réaction du Réseau Action Climat France à la publication des conclusions de la partie scientifique du Groupement intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC), ce matin à Paris. Le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) a rendu aujourd’hui à Paris ses conclusions scientifiques, qui sont sans appel : « le réchauffement du système climatique est sans équivoque ». Le rapport qualifie de « très probable » (+90% de chance) le rôle des activités humaines dans l’augmentation des températures moyennes depuis le milieu du XXe siècle.

Le résumé de vingt pages destiné aux décideurs évoque notamment les risques de voir les glaciers de l'Arctique disparaître en été d'ici 2100, les courants du Gulf Stream de ralentir, une augmentation des températures de 1,8 à 4 degrés centigrades au XXIe siècle, avec une fourchette plus large oscillant entre 1,1 et 6,4 degrés, et selon une précédente version du rapport, le niveau des mers pourrait s'élever de 28 à 43 cm au cours de ce siècle, projection inférieure à celle avancée en 2001 elle ne tient pas compte d'une possible accélération de la fonte de la glace du Groenland …

Le rapport annonce aussi que l’humanité se dirige vers plus de mille ans de dérèglements climatiques. Selon ces experts du climat, les températures pourraient grimper jusqu'à 4 degrés, voire plus et les effets du réchauffement climatique (cyclones, précipitations...) se feront ressentir « pendant plus d'un millénaire ».

Les scientifiques du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) ont publié ce vendredi un nouveau rapport établissant avec un degré de certitude jamais atteint auparavant que les activités humaines sont responsables du réchauffement climatique. Le texte final du rapport juge, avec une probabilité de plus de 90%, que l'essentiel du réchauffement climatique de ces cinquante dernières années est imputable aux activités humaines et en particulier à l'utilisation de combustibles fossiles.

La plupart des augmentations observées des températures moyennes depuis le milieu du Xxe siècle sont très probablement dues à l'augmentation observée des concentrations de gaz à effet de serre anthropogéniques (d'origine humaine).

Le réchauffement des 100 dernières années est passé de 0,6°C dans le rapport de 2001 à 0,74°C dans le nouveau rapport. Autre fait inquiétant, le GIEC observe ces dernières années une accélération de certains phénomènes comme la progression des concentrations de gaz à effet de serre (GES) de +2,2 ppm/an1 entre 2000 et 2005 contre +0,35 ppm/an entre 1850 et 2000, les records de chaleur (11 des 12 dernières années comptent parmi les plus chaudes depuis 1850) ou encore l’élévation du niveau des mers.

Pour Greenpeace les Etats et les citoyens doivent « agir d'urgence pour limiter l'ampleur des changements climatiques. » « Si nous agissons rapidement, nous pouvons encore éviter le pire. Le gouvernement français et les candidats doivent cesser de discourir sur le climat et passer à l’acte en engageant une véritable révolution énergétique en France. L’urgence est là, les solutions aussi ! » a déclaré Yannick Jadot, directeur des campagnes de Greenpeace France.

Pour le Réseau Action Climat France, le rapport du GIEC est le résultat d’un consensus scientifique prudent et non catastrophique, pourtant les prévisions pour 2100 ne sont guère rassurantes : selon les scénarios de développement économique étudiés, la température moyenne à la surface du globe devrait s’élever entre 1,1 et 6,4°C. Les précipitations augmenteraient dans les hautes latitudes et baisseraient dans les zones subtropicales. Les canicules et vagues de chaleur continueront à être plus fréquentes avec des sécheresses plus longues et plus intenses en zones tropicales et subtropicales. Les cyclones tropicaux seront quant à eux plus intenses. Enfin, le rapport prévoit une élévation du niveau des océans comprise entre 0,18 et 0,59 mètres, qui pourrait être fortement aggravée par l’accélération possible de la fonte des glaciers du Groenland.

Pour le Réseau Action Climat-France, ce verdict des scientifiques appelle dès maintenant une réponse efficace et rapide de la part de la Communauté internationale ainsi que du Gouvernement. Pour éviter le pire, il faut limiter le réchauffement en deçà de 2°C d’ici la fin du siècle, par rapport aux températures préindustrielles. Ceci implique pour les pays industrialisés, dont la France, de réduire de 30% leurs émissions de GES d’ici à 2020.

La Commission européenne a récemment proposé que les Etats membres s’engagent à réduire de 20% leurs émissions d’ici à 2020 et de 30% si le reste des pays industrialisés fait de même. Pour Edouard Toulouse du WWF-France, "Cet objectif de -30% sur les émissions européennes en 2020 ne semble plus être soutenu explicitement par la France. Cette reculade nous rend furieux au moment où le Président de la république nous rejoue un couplet sur l'environnement".

De son côté, la France s’est engagée à travers une loi de juillet 2005 2 à diviser par 4 ses émissions de GES d’ici 2050, ce qui équivaut à une diminution annuelle de 3% de ses émissions. Mais la politique nationale actuelle encadrée par le Plan Climat ne permettra pas d’atteindre ce taux de réduction. La gravité et l’urgence de la situation, confirmées par le rapport scientifique du GIEC, exigent des politiques fortes et rapides.

Le secteur des transports, premier secteur émetteur en France (26% des émissions), est trop souvent mis de côté. « Il nous faut des mesures fortes et efficaces telles qu’un arrêt de la construction d’autoroutes, un vaste programme de développement des transports collectifs et des modes de transport doux (vélo, marche), ainsi qu’une fiscalité favorisant l’essor des véhicules sobres en carbone », explique Olivier Louchard, du RAC-F.
Le secteur du bâtiment (20% des émissions) est lui-aussi négligé. Pour Cyrielle Den Hartigh des Amis de la Terre, « aucune mesure concrète n'est prise pour donner à chacun les moyens d'isoler efficacement son logement et de lutter ainsi contre les émissions de gaz à effet de serre, mais aussi de réduire la facture d'énergie des ménages ».

Que ce soit dans les transports, les bâtiments, l’agriculture ou l’énergie, la France a donc encore des efforts à faire. Pour Yannick Jadot, directeur des campagnes de Greenpeace France, « le climat est une préoccupation majeure des citoyens. Devenu un argument de campagne électorale, nous attendons toujours des candidats des engagements sur des mesures concrètes et efficaces. Face à l'urgence climatique, les solutions existent, mais il faut agir dès maintenant ».

C’est dans ce but que le RAC-F a lancé à l’automne dernier une campagne à destination des candidats à l’élection présidentielle et organise des rencontres pour les convaincre de la nécessité d’intégrer dans leur programme 10 mesures fondamentales aptes à répondre à l’urgence climatique.

Retrouvez toutes les actualités de l'environnement, du développement durable et de la santé du jour

Vous aussi réagissez sur les actualités de l'environnement, du développement durable et de la santé

Lire aussi sur ce sujet les actualités suivantes :

  • Pas d'article sur ce sujet

Réagir à cet article, donner son opinion ?
Cliquer ici
Recevoir la newsletter de l'environnement ?
Cliquer ici
Lire tous les articles liés à cette thématique ?
Cliquer ici

Tous les lundis, les actualites condensées de l'environnement

Actualités en environnement écologie et développement durable

Actualités news environnement avec les informations et les nouvelles en environnement et le journal de l'écologie avec les nouveautés du développement durable.

Le journal gratuit des actualités de l'environnement, de l'écologie et du développement durable.
Sans encre ni papier pour préserver au mieux l'environnement.



Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernière Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicité


Découvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualités News

Passionnés de cinéma, retrouvez des films à télécharger sur megavod.fr. Il vous suffira d'opter pour le long-métrage à télécharger de votre choix.



Publicité
© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche