Tuberculose une épidémie silencieuse la France propose un plan - 25 mars 2006 - 19:06

Santé - Vendredi dernier, c'était la journée de la tuberculose. Selon Lee Jong-wook, le directeur général de l'OMS, la tuberculose est une épidémie qui « devrait appartenir au passé alors qu'elle progresse toujours dans le monde. » Mais la tuberculose progresse toujours, notamment en Chine, en Inde et en Europe de l'Est. Lee Jong-wook, a présidé mercredi dernier à Genève la publication du rapport annuel de l'OMS sur la tuberculose.

Selon ce rapport, en 2004, il y aurait eu 8,9 millions de nouveaux cas de tuberculose, soit 140 cas pour 100.000 habitants, et 1,7 millions de décès dus à la tuberculose. Les chiffres sont parlants puisque l'on dénombre 16 millions de malades officiellement avec 9.000 nouvelles infections et 5.000 décès par jour. Selon ces chiffres, on peut estimer que près d'un milliard de personnes seront infectées dans les vingt ans à venir, ce qui pourrait avoir comme conséquence 35 millions de décès. La tuberculose continue de se propager dans le monde avec une hausse de 1% par an, surtout en Afrique, selon le dernier rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). La maladie a fait 1,7 million de morts en 2004 sur 8,9 millions de nouveaux cas.


Tuberculose une épidémie silencieuse la France propose un plan

« Plus de 26 pays ont atteint l'objectif fixé pour la fin de l'année dernière, mais il y a encore des retards en raison d'un manque de financement », a souligné le Dr Lee Jong-Wook, directeur général de l'OMS. Il faudrait trouver 31 milliards de dollars sur dix ans pour contrôler la tuberculose dans le monde.

L'OMS, optimisme pour certains spécialiste, se félicite des progrès accomplis contre la tuberculose. Elle annonce le dépistage de 70 % des cas de tuberculose et le traitement avec succès de 85 % d'entre eux à la fin 2005. Pour l'OMS vingt-six pays ont déjà atteint l'objectif avec un an d'avance sur le calendrier fixé. L'OMS s'inquiète du manque d'investissements dans les pays d'Afrique subsaharienne, avec 2,5 millions de nouveaux cas en un an, pour stopper l'épidémie conjointe du sida et de la tuberculose.

En revanche la maladie continue à se propager en Chine et en Inde. De plus, on dénombre 300.000 cas résistant aux traitements, dont en Europe de l'Est. Mais c'est surtout une maladie des plus pauvres, ainsi, , plus de 7.000 nouveaux cas ont été recensés au Royaume-Uni en 2004 soit une hausse de près de 5 %. 98 % des décès ont lieu dans les pays les plus pauvres.

En France, le gouvernement a annoncé un programme national de lutte contre la tuberculose lors de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose le vendredi 24 mars. A l'occasion de la journée mondiale de lutte contre la tuberculose le vendredi 24 mars 2006, Xavier Bertrand, Ministre de la Santé et des solidarités, présente les grands axes étudiés par le comité national d'élaboration du programme de lutte contre la tuberculose.

Suite à la recentralisation de la lutte contre la tuberculose, un programme national de lutte est en cours d'élaboration. Un comité d'élaboration réunissant l'ensemble des acteurs (directions d'administrations, agences, assurance maladie, sociétés savantes, représentants des collectivités territoriales, représentants d'association de malades et de familles) travaille notamment sur les axes suivants :

Améliorer le diagnostic précoce, la prise en charge et le suivi des patients en : garantissant un accès à des soins de qualité sur l'ensemble du territoire ; garantissant une prise en charge adaptée des tuberculoses multirésistantes ; développant des outils d'éducation thérapeutique ; développant un accompagnement des patients en difficulté ; développant la mise en place d'outils de suivi des cas ;

Diminuer l'apparition de nouveaux cas de tuberculose en améliorant : l'exhaustivité et la rapidité des enquêtes autour des cas de tuberculose, de façon à diagnostiquer et traiter les personnes nouvellement infectées avant qu'elles ne développent la maladie ; les actions de dépistage actif dans les groupes de populations à risque ; l'identification et le traitement des infections latentes risquant de progresser vers la maladie ;

Améliorer la sensibilisation sur la maladie par : l'information des personnels de santé sur la maladie, sa prise en charge et l'organisation du dispositif de lutte contre la tuberculose ; l'information des professionnels en charge des populations à risque et des collectivités exposées au risque de transmission de la maladie ; l'information et la sensibilisation des populations exposées de façon à garantir un recours rapide aux soins et une adhérence aux traitements ; Adapter l'organisation de la lutte antituberculeuse à la situation épidémiologique locale, et développer une coordination régionale ou interdépartementale.

Le comité remettra ses conclusions et propositions à Xavier Bertrand en juin 2006. Le fait que l'évolution épidémiologique de la tuberculose en France, rappelée par les experts du Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France et de l'expertise collective de l'INSERM , soit marquée par des disparités géographiques et sociales, par le constat de l'hétérogénéité de la lutte contre la tuberculose sur le territoire national et par la nécessité de renforcer certains aspects de cette lutte, a conduit à l'élaboration de ce programme de lutte contre la tuberculose en France.

La recentralisation de la lutte contre la tuberculose a permis la mise en place du programme national de lutte et a pour objectif de permettre une organisation plus cohérente et plus homogène de la lutte contre la tuberculose sur l'ensemble du territoire.

Par ailleurs, la France participe au fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme à hauteur de 225 millions d'euros en 2006 et de 300 millions d'euros en 2007, ce qui en fait le deuxième contributeur mondial. De plus, la France propose une assistance technique mise à disposition de Genève et dans plusieurs pays africains dans le cadre du plan mondial « Halte à la tuberculose » de l'OMS.

Lancé le 27 janvier 2006 par l'organisation mondiale de la santé, ce plan a pour objectif de mobiliser 56 milliards de dollars dont 47 milliards consacrés aux actions de terrain et 9 milliards à la recherche et au développement. 50 millions de malades pourraient alors bénéficier d'un traitement et 14 millions de vies seraient sauvées. Enfin, l'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires, dont le siège est à Paris, est un partenaire majeur de la lutte contre la tuberculose dans le monde (initiateur de la stratégie d'observation directe des traitements (DOTS), qui est au cœur du plan « Halte à la tuberculose »).

La tuberculose en France et dans le Monde : 2 milliards d'hommes et femmes soit un tiers de l'humanité sont infectés par le bacille de la tuberculose. Chaque année, ce sont 9 millions de personnes qui sont infectées et 2 millions de personnes qui en décèdent. Tous les jours, 5 000 personnes meurent de la tuberculose dans le monde. En France, l'incidence de la tuberculose a été divisée par 6 entre 1972 et 2003, de 60/100.000 à 10/100.000 nouveaux cas déclarés. Son évolution est comparable à celle des pays d'Europe de l'ouest, tous ces pays étant des pays dits à faible incidence. Les populations les plus précaires (les sans domiciles fixes, la population en milieu pénitentiaire et la population originaire de pays à forte incidence) et certaines zones géographiques à forte densité sont nettement plus touchées.

Vous aussi réagissez sur les actualités de l'environnement, du développement durable et de la santé !

Lire aussi sur ce sujet :

Réagir à cet article, donner son opinion ?
Cliquer ici
Recevoir la newsletter de l'environnement ?
Cliquer ici
Lire tous les articles liés à cette thématique ?
Cliquer ici



Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernière Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicité


Découvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualités News

Trouvez votre panneau solaire 12v ou 24 v avec ASE Energy . Grand choix de panneaux solaires à installer soi-même facilement : panneau solaire flexible, panneau solaire pliable, etc. Livraison France et monde



Publicité
© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche