Méningite en Seine-Maritime et des vaccins pour Dieppe - 10 mars 2006 - 12:50

SANTE - Alors que les cas de méningite sont en forte augmentation en Seine-Maritime et plus particulièrement sur le secteur géographique de la ville de Dieppe, 9.000 doses de vaccin ont été achetées en Norvège pour la population de Dieppe. La vaccination devrait commencer d'ici la fin avril. 32 cas de méningite en 2003, 27 en 2004, 42 en 2005, et déjà une quinzaine depuis le début de l'année. La méningite fait des ravages en Seine-Maritime, plus particulièrement à Dieppe et dans les environs, et plus particulièrement sur les enfants et les adolescents. A Dieppe, les urgences de l'hôpital sont en alerte permanente face à une situation extrêmement grave.

La Direction générale de la Santé (DGS) s'inquiète dans un communiqué, de l'augmentation du nombre d'infections invasives à méningocoque dans le département de la Seine-maritime.


Méningite en Seine-Maritime et des vaccins pour Dieppe

Pour le ministère de la Santé, chaque année entre 700 et 800 méningites à méningocoque sont notifiées à l'Institut de Veille Sanitaire par la fiche de déclaration obligatoire. Ces méningites se caractérisent par leur saisonnalité et leur recrudescence en hiver. Le Département de Seine Maritime, et plus particulièrement la ville de Dieppe et ses environs, est confronté depuis 2003 à une augmentation du nombre des infections invasives à méningocoque (IIM) : 32 cas en 2003, 27 en 2004 et 42 en 2005, contre 11 en 2002. Depuis le début de l'année 2006, 15 cas ont été recensés, soit un nombre équivalent à l'année dernière, à la même époque.

Cette situation d'hyperendémie fait l'objet depuis le début d'une surveillance particulièrement active et d'une vigilance accrue des services de l'Etat et de l'Institut de Veille Sanitaire, car environ un quart des cas est dû à une souche particulière de méningocoque B (le B14) rarement rencontrée en France, qui se caractérise par une sévérité accrue. Cette infection peut être guérie si elle est prise en charge précocement. La lutte contre l'hyperendémie repose avant tout sur le traitement précoce des malades par un antibiotique adapté, et sur le traitement systématique de toute personne ayant été en contact rapproché et prolongé avec les malades, pour éviter le développement de la maladie.

Bien qu'il n'existe pas de vaccin contre les méningocoques du type B, la France a étudié la possibilité d'utiliser un vaccin spécifique développé par la Norvège, il y a une vingtaine d'années contre une souche proche de celle incriminée en Seine Maritime. L'efficacité de ce vaccin ayant été démontrée également sur la souche B14, le ministre de la santé et des solidarités a demandé l'achat de la totalité des doses disponibles, soit 9 000 doses. Celles-ci, permettront, d'ici la fin du mois d'avril, de procéder à une vaccination autour des cas confirmés de B14. Parallèlement, les modalités permettant de relancer une production de plus grande ampleur sont à l'étude, comme l'a préconisé le Conseil supérieur d'Hygiène Publique de France.

Selon l'Institut de veille sanitaire (Invs) la situation épidémiologique des infections invasives à méningocoques (IIM) dans le département de Seine-Maritime et dans la zone de Dieppe au cours des 52 dernières semaines est la suivante :

L'analyse a porté sur tous les cas d'infection invasive à méningocoques (IIM) résidant dans le département de Seine-Maritime signalés à l'Institut de veille sanitaire (InVS) au cours des 52 dernières semaines. Définition d'un cas d'IIM1 : tout patient présentant un tableau clinique compatible et un isolement de N. meningitidis dans un liquide normalement stérile, ou présentant des cocci gram négatif à l'examen direct du LCR, ou un purpura fulminans, ou une méningite purulente associée à des taches purpuriques et/ou des antigènes ou une PCR positive pour N.meningitidis. La période d'analyse est comprise entre les semaines 6/2005 et 7/2006.

Dans le département de Seine-Maritime, le taux d'incidence départemental global, 3,6/100.000 habitants, dépasse le taux national, 1,4/100.000. Cette augmentation est liée à une augmentation, en nombre et en proportion, des IIM de sérogroupe B dans le département.

Les IIM B représentent 78 % de l'ensemble des cas pour lesquels un sérogroupe a été identifié (31/40) versus 64 % pour l'ensemble des cas des autres départements sur la même période. Le sérogroupe n'a pas été identifié pour 4 cas. Parmi les cas de sérogroupe B on observe une souche prédominante définie par la formule antigénique (FA) 14 : P1-7,16. Cette souche, isolée la première fois dans le département en 1987, a été responsable de l'augmentation d'incidence observée en 1973 et de celle observée depuis 2003. Une souche de même sous-type a été responsable d'épidémies de longue durée en Norvège et en Grande-Bretagne, épidémies caractérisées par des taux d'incidence élevés chez les adolescents et une forte proportion de formes graves.

Le nombre total de décès observé au cours des 52 dernières semaines a été de 7 ce qui correspond à un taux de létalité de 16 % (7/44). Le taux de létalité au niveau national est de 12 % en 2005.

Au cours des 3 derniers mois, 8 cas d'IIM sont survenus dans la zone de Dieppe. Le seuil épidémique (survenue de 3 cas ou plus en trois mois associée à une incidence supérieure ou égale à 10 cas /100.000, en l'absence de contact direct entre les cas) n'a jamais été franchi à ce jour, que l'on considère le taux d'incidence des cas confirmés ou celui des cas confirmés et possibles. Le taux d'incidence des IIM survenus dans la zone de Dieppe est de 16,6 cas pour 100.000 habitants sur la période des 52 dernières semaines. Sur la zone de Dieppe, le taux d'incidence est élevé chez les enfants et les adolescents. L'incidence observée d'IIM B sur la zone de Dieppe au cours des trois derniers mois reste nettement plus élevée que dans le reste du département de la Seine-Maritime. Pour l'InVS, ces résultats traduisent la gravité des cas liés à cette souche et nécessite la vigilance des professionnels de santé et du grand public pour la détection et la prise en charge précoces des cas.

Vous aussi réagissez sur les actualités de l'environnement, du développement durable et de la santé !

Lire aussi sur ce sujet :

  • Pas d'article sur ce sujet

Réagir à cet article, donner son opinion ?
Cliquer ici
Recevoir la newsletter de l'environnement ?
Cliquer ici
Lire tous les articles liés à cette thématique ?
Cliquer ici



Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernière Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicité


Découvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualités News

Passionnés de cinéma, retrouvez des films à télécharger sur megavod.fr. Il vous suffira d'opter pour le long-métrage à télécharger de votre choix.



Publicité
© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche