sante alimentation
Sant - Alimentation - Recherche

Prs de 3 millions de malades du sida reoivent des mdicaments 
Prs de 3 millions de malades du sida reoivent des mdicamentsPrs de 3 millions de malades du sida reoivent des mdicaments
Prs de 3 millions de malades du sida reoivent des mdicaments. Selon l'Organisation mondiale de la Sant (OMS), l'ONUSIDA et l'UNICEF, dsormais, prs de 3 millions de malades reoivent une thrapie antirtrovirale dans les pays revenu faible ou intermdiaire.

Prs de 3 millions de malades du sida reoivent des mdicaments qui leur sauve la vie, mais des millions de malades n'ont pas encore accs la prvention et au traitement, selon un dernier rapport de l'Organisation mondiale de la sant (OMS).

 

Selon un nouveau rapport rendu public aujourd'hui par l'Organisation mondiale de la Sant (OMS), l'ONUSIDA et l'UNICEF, la fin 2007 a marqu une tape importante dans l'histoire de l'pidmie de VIH du Sida. Prs de 3 millions de malades reoivent une thrapie antirtrovirale dans les pays revenu faible ou intermdiaire.


Publicit

Intitul  Vers un accs universel : tendre les interventions prioritaires lies au VIH du Sida dans le secteur de la sant , ce nouveau rapport met en vidence d'autres progrs, comme un meilleur accs aux interventions destines prvenir la transmission du VIH du sida de la mre l'enfant, l'amlioration du dpistage du virus et du conseil, ainsi que l'engagement accru des pays en faveur de la circoncision dans les rgions lourdement touchs de l'Afrique sub-saharienne.

 

 Il s'agit d'une ralisation remarquable pour la sant publique,  a dclar le Dr. Margaret Chan, Directeur gnral de l'Organisation mondiale de la Sant (OMS).  Elle prouve que l'engagement et la dtermination permettent de surmonter tous les obstacles. Les gens qui vivent dans les pays les plus dmunis peuvent reprendre une vie conomiquement et socialement productive grce ces mdicaments de rsurrection .

            

Des millions de malades du virus du sida ont dsormais accs au traitement. Selon les auteurs de ce rapport, la fin 2007 prs d'un million de malades supplmentaires, 950.000 malades, bnficiaient d'une thrapie antirtrovirale ce qui porte le nombre total de patients traits prs de 3 millions. Ce dernier chiffre correspond l'objectif de "l'initiative 3 en 5", qui visait prcisment ce que 3 millions de sropositifs vivant dans des pays revenu faible ou intermdiaire bnficient du traitement avant la fin de 2005. Bien que cet objectif n'ait t atteint que deux ans plus tard on s'accorde gnralement reconnatre l'initiative le mrite d'avoir fait faire un bond en avant la thrapie antirtrovirale.

 

Selon le rapport, le dveloppement rapide de la thrapie antirtrovirale peut tre attribu plusieurs facteurs, parmi lesquels : la quantit accrue de mdicaments disponibles, grce dans une large mesure aux rductions de prix; l'amlioration des systmes d'administration de la thrapie antirtrovirale, dsormais mieux adapts aux contextes des pays. L'approche de sant publique mise en oeuvre par l'OMS repose sur des schmas thrapeutiques simplifis et normaliss, sur des services dcentraliss et sur une utilisation judicieuse du personnel et de l'infrastructure de laboratoire ; l'augmentation de la demande de thrapie antirtrovirale mesure que crot le nombre de sropositifs dpists.

 

Les auteurs du rapport indiquent qu'en tout quelque 31% des 9.7 millions de personnes dont on estime qu'elles ont besoin de thrapie antirtrovirale y avaient eu accs la fin 2007. Cela signifie que 6.7 millions d'individus n'ont pas encore accs ces mdicaments salvateurs.

 

 Ce rapport met en vidence ce qu'il est possible de faire malgr les nombreuses contraintes auxquelles les pays doivent faire face; il constitue un vrai pas en avant sur la voie de l'accs universel des services de prvention et de traitement du VIH ainsi que de soins et d'aide aux malades, explique le Dr. Peter Piot, Directeur excutif d'ONUSIDA.  Les pays et la communaut internationale doivent s'en inspirer pour collaborer afin de renforcer les efforts de prvention et de traitement  ajoute t-il.

 

Il faut viter l'infection par le VIH du sida chez les enfants. A la fin de 2007, prs de 500 000 femmes avaient accs des antirtroviraux destins viter la transmission leurs enfants natre ' contre 350 000 en 2006. Au cours de cette mme priode, la thrapie antirtrovirale tait administre 200 000 enfants contre 127 000 seulement la fin de 2006. La difficult de dpister le VIH chez les nourrissons reste cependant un obstacle majeur au progrs.

 

 Nous constatons des progrs encourageants dans la prvention de la transmission du VIH de la mre au nouveau-n,  assure Ann M. Veneman, Directrice gnrale de l'UNICEF.  Ce rapport doit nous inciter redoubler nos efforts au nom des enfants et des familles affects par le VIH du Sida. 

 

La tuberculose et des systmes de sant dfectueux freinent les progrs. Parmi les autres obstacles l'largissement du traitement on trouve notamment le faible taux de rtention des patients dans de nombreux programmes de traitement, ainsi que le nombre considrable de personnes qui n'ont pas conscience de leur statut srologique vis--vis de l'infection VIH du sida ou qui sont dpistes trop tard et meurent au cours des six premiers mois de traitement.

 

La tuberculose est l'une des principales causes de mortalit parmi les sropositifs dans le monde et la cause principale de dcs parmi ceux qui vivent en Afrique. A ce jour, les services de soins aux sropositifs et aux tuberculeux sont insuffisamment intgrs et trop de gens perdent la vie parce qu'ils sont incapables d'viter de contracter la tuberculose et d'avoir accs des mdicaments capables de sauver la vie de ceux qui sont atteints de ces deux maladies.

 

Les auteurs avertissent aussi que l'extension future de l'accs la thrapie antirtrovirale risque d'tre ralentie en raison de la faiblesse des systmes de sant dans les pays les plus affects, en particulier de leur difficult former et retenir les agents de sant. Les systmes de sant dans les rgions les plus touches continuent s'roder en raison de la fuite des cerveaux -le dpart du personnel de sant qualifi vers d'autres occupations et d'autres pays -ainsi que de la mortalit leve due au VIH lui-mme. 

 

Les auteurs du rapport soulignent aussi la ncessit d'amliorer constamment la collecte, l'analyse et la publication d'informations essentielles en matire de sant publique. Les donnes chiffres contenues dans ce rapport proviennent des pays, des partenaires internationaux et d'autres sources d'information. En dpit de certaines limites, ce sont les valuations les meilleures et les plus actuelles des diffrents lments qui constituent la riposte du secteur de la sant face au VIH/SIDA.



Voir aussi :
 - Les particules toxiques lies au diesel tuent 6000 personnes par an en Allemagne
 - Lien entre cancer et aliments ultra-transforms

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News





Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche