sante alimentation
Sant - Alimentation - Recherche

Des adultes qui s'inquitent trop pour les ados selon Ipsos-Sant 
Des adultes qui s'inquitent trop pour les ados selon Ipsos-SantDes adultes qui s'inquitent trop pour les ados selon Ipsos-Sant
Des adultes qui s'inquitent trop pour les ados selon Ipsos-Sant. Les adolescents vont bien dans une trs large majorit, contrairement ce que pensent les adultes, selon un baromtre bien-tre ralis par Ipsos-Sant dans le cadre du 4e Forum adolescences qui s'est tenu Paris

Les ados se portent mieux que ne le pensent les adultes. Les adolescents  vont bien  dans une trs large majorit, contrairement ce que pensent les adultes, selon un  baromtre bien-tre  ralis par Ipsos-Sant dans le cadre du 4e Forum adolescences qui s'est tenu Paris.

Initi par la Fondation Wyeth pour la sant de l'enfant et de l'adolescent, le Forum adolescences a runit Paris le 21 mai 300 jeunes autour de psychanalystes, sociologues, pdopsychiatre, magistrat.

 

Le forum s'est tenu autour d'une enqute mene du 14 au 27 mars auprs de 850 adolescents, 600 professeurs et 200 infirmires scolaire par Ipsos-Sant. Ipsos Sant ralise depuis 4 ans, des tudes exclusives pour la Fondation Wyeth pour mieux comprendre l'adolescence et ses mutations, et mieux prvenir les risques lis cette priode de la vie.


Publicit

Ipsos-Sant a dress un  baromtre bien-tre  qui traduit un dcalage entre la perception des ados de leur  bien-tre  et celle des adultes. Cette tude 2008 vient apporter un clairage nouveau et complmentaire aux donnes dj collectes, celui du regard des adultes qui travaillent au quotidien avec les adolescents dans le milieu scolaire.

 

La Fondation Wyeth pour la sant de l'enfant et de l'adolescent dispose aujourd'hui d'un riche corpus d'information. Aprs des premires tudes sur les adolescents, autour de la question du point de bascule et de l'aide intra-gnrationnelle (2005), leur moral et leur confiance dans l'avenir (2006), une tude auprs des mdecins de ville sur la pratique des adolescents (2006), une tude auprs des adultes de 25 ans et plus (2007), cette nouvelle tude apporte un clairage neuf et complmentaire sur les problmatiques adolescentes.

 

Construite en regards croiss, par l'interrogation parallle d'chantillons nationaux d'adolescents de 15 18 ans et de professeurs de lyces et collges et d'infirmires scolaires, les donnes prsentes permettent cette fois de mieux comprendre la sensibilit des adolescents aux notions de solidarits et d'autorits, mais aussi aux risques et aux bnfices pour leur sant et la vision qu'en ont les professionnels exerant dans les tablissements scolaires. Une approche qui confronte le point de vue des adolescents celui des adultes qu'ils ctoient dans le cadre de leur scolarit.

 

847 adolescents de 15 18 ans ont t interrogs en face--face (sortie d'tablissements scolaires et domicile) du 14 au 27 mars 2008 par des enquteurs d'Ipsos et constituent un chantillon national reprsentatif construit grce la mthode des quotas (sexe, ge, filire scolaire, aprs stratification par taille d'agglomration et rgion) partir des donnes de l'Insee et de l'Education Nationale.

 

603 professeurs de lyces et collges ont t interrogs par tlphone du 17 au 28 mars 2008 par des enquteurs d'Ipsos-sant et constituent un chantillon national reprsentatif construit grce la mthode des quotas (sexe, ge, rgion, type d'tablissement, niveau et filire) partir des donnes de l'Education Nationale.

 

202 infirmires scolaires ont t interroges du 14 au 17 mars 2008 par des enquteurs d'Ipsos-sant et constituent un chantillon national reprsentatif construit grce la mthode des quotas (sexe, ge, rgion, type d'tablissement, niveau et filire) partir des donnes de l'Insee et de l'Education Nationale.

 

Les points cls de l'tude 2008

 

Une trs forte stabilit du baromtre de bien-tre des adolescents : Le portrait que les adolescents dressent d'eux-mmes nous porte cette anne encore loin des noirs tableaux que certains dpeignent parfois leur sujet. Ils nous disent qu'ils vont bien ou trs bien pour une trs large majorit d'entre eux.

 

Le baromtre est trs stable : le lger tassement observ en 2007 sur le fait de se sentir bien l'cole ne se confirme pas cette anne. Cet indicateur retrouve le niveau enregistr lors des ditions prcdentes (78 %). Le regard port par les professeurs de lyces et collges et les infirmires scolaires sur les adolescents est plus sombre, mais moins que celui port par les adultes des prcdentes tudes.

 

La notion de risque n'est pas trangre aux adolescents car les risques pour la sant sont reconnus par les adolescents des niveaux peu loigns de ceux des professeurs de collges et lyces ou des infirmires scolaires pour les risques les plus reconnus socialement tels que la drogue, les rapports non protgs..., cependant, certains sont plus relativiss (ex : consommation occasionnelle d'alcool, ides noires, rapports difficiles avec les profs).

 

Une position spcifique des infirmires scolaires se dessine travers l'tude, elles semblent plus convaincues que les professeurs du bnfice/risque pour la sant de l'environnement de l'adolescent comme les relations familiales, les amis, les professeurs ou les rsultats scolaires.

 

D'ailleurs, elles apparaissent comme un interlocuteur trs distinct des professeurs : les sujets de discussion qu'elles sont amenes aborder rgulirement avec les adolescents portent beaucoup plus sur les relations avec les parents, la famille (96 % vs 67 %) le moral (95 % vs 62 %) ou encore la vie sentimentale (91%). En creux, dans la continuit de l'tude qualitative de 2005 sur le point de bascule, elles apparaissent davantage comme des soutiens efficaces en cas de difficults que comme des intervenants attendus en matire d'ducation la sant (24 % des ados les considrent comme les mieux places pour faire l'ducation la sant loin derrire les mdecins (69 %) ou les parents (41 %)).

 

La notion de solidarit a du sens pour les ados mme si un tiers des adultes interrogs les jugent peu sensibles cette valeur..., mais un sens sensiblement diffrent de leurs ans professeurs et infirmires. La solidarit porte avant tout sur le quotidien, les difficults des proches, mais aussi sur l'appartenance un groupe d'amis et moins sur le caritatif ou l'humanitaire. Dans leur entourage leur solidarit concerne avant tout leurs amis (78 % vs les parents 55 %).

 

Une ambivalence forte l'gard de l'autorit qui est respecte de faon majoritaire mais vcue de faon minoritaire comme juste ni indispensable, minoritairement vue juste mais majoritairement vue comme juste ce qu'il faut .

 

L'autorit reconnue par les adolescents est d'abord celle des parents : c'est la principale citation spontane et c'est aussi l'autorit la plus respecte. 70 % des adolescents disent respecter leurs parents et 30 % dclarent ne pas les respecter en tant qu'autorit. Toutefois, le sentiment d'injustice l'gard des figures d'autorit domine : 30 % seulement des adolescents voient leurs parents ou les chefs d'tablissement comme des autorits justes leur gard, c'est 25 % des juges ou policiers/gendarmes. La dfiance l'gard de l'autorit politique est plus forte : 24 % des adolescents disent respecter l'autorit des hommes politiques et 19 % la considrent juste vis--vis d'eux.

 

A propos de l'autorit, une majorit d'adolescents jugent que celle qu'exerce leurs parents ou professeurs est juste comme il faut . Enfin, l'ide d'une Journe de l'Adolescent suscite un intrt marqu parmi les adolescents puisque 73% des adolescents trouveraient utile de proposer ce type de Journe.



Voir aussi :
 - Les particules toxiques lies au diesel tuent 6000 personnes par an en Allemagne
 - Lien entre cancer et aliments ultra-transforms

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News





Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche