sante alimentation
Sant - Alimentation - Recherche

L'activit physique rgulire diminue la mortalit 
L'activit physique rgulire diminue la mortalitL'activit physique rgulire diminue la mortalit
L'activit physique rgulire diminue la mortalit. L'activit physique rgulire diminue notamment la mortalit selon une vaste tude bibliographique mene par l'Inserm. L'activit physique a galement beaucoup d'autres consquences positives sur la sant.

Selon de nombreux travaux scientifiques, recueillis par l'Inserm au sein d'un ouvrage intitul  Activit physique : Contextes et effets sur la sant, la pratique rgulire d'une activit physique , l'activit physique ou sportive est considre comme un facteur

a priori favorable la sant. Si l'activit physique rgulire diminue notamment la mortalit, elle aussi d'autres consquences favorables une bonne sant.

 

Si des tudes pidmiologiques montrent que l'activit physique rgulire diminue la mortalit, la pratique rgulire d'activits physiques d'intensit modre contribue au bien-tre et la qualit de vie. Elle conditionne la fonction musculaire, contribue l'acquisition et au maintien du capital osseux, protge les vaisseaux et contribue la prvention des maladies cardiovasculaires, entrane des effets variables sur le systme immunitaire, contribue au bon fonctionnement du cerveau, permet de limiter le gain de poids et participe son contrle, rduit le risque de dvelopper un cancer du sein et du clon,  agit dans la prvention et le traitement des maladies ostoarticulaires et dgnratives et est un facteur d'quilibre de la sant mentale.


Publicit

Qu'est-ce que l'activit physique ? Selon l'OMS, il s'agit de tout mouvement corporel produit par les muscles squelettiques, entranant une dpense d'nergie suprieure celle du repos , extraits :

 

 Les effets bnfiques sur la sant des activits physiques et sportives sont connus depuis l'Antiquit. Au XIXe sicle, les premiers travaux scientifiques, raliss en 1843 Londres, montraient que les taux de mortalit de personnes sdentaires taient plus levs que ceux de travailleurs physiquement actifs. Au dbut des annes 1950, des auteurs comparant 30 000 chauffeurs de bus (supposs peu actifs physiquement) 20 000 contrleurs (supposs actifs) trouvaient que ces derniers taient moins exposs la survenue d'infarctus du myocarde.

 

Ds la fin des annes 1980, un nombre consquent de travaux semblent conforter la relation entre activit physique et rduction de la mortalit prmature (toutes causes confondues).

Les tudes en population gnrale, publies ces dernires annes et portant sur au moins 5 000 personnes et suivies pendant au moins 5 ans dans diffrents pays (tats-Unis, Canada, Grande-Bretagne, Danemark, Finlande, Japon, Hong Kong') montrent de faon concordante un risque relatif de dcs moindre chez les personnes physiquement actives par rapport aux personnes inactives. Ce rsultat est retrouv quel que soit l'ge et quelle que soit la cause du dcs. Il apparat plus probant pour les hommes que pour les femmes. Une rduction de la mortalit gnrale comprise entre 2 % et 58 % est observe selon le type et le niveau d'activit considre et selon les tudes.

 

Il faut souligner combien il est difficile d'isoler l'effet spcifique de l'activit physique tant cette activit est associe une hygine de vie plus globale et par ailleurs la mortalit est un indicateur qui dpasse la seule activit physique car il intgre de nombreux facteurs (socioconomiques, sant mentale, ').

 

Les travaux qui ont valu des niveaux d'activit physique montrent une relation inverse dose-rponse entre l'activit physique et la mortalit. Ces tudes ont souvent distingu trois groupes de personnes selon l'intensit de leur activit : peu actifs ; modrment actifs ; trs actifs. L'activit physique n'tant pas quantifie de faon prcise au niveau de son intensit, sa frquence et sa dure, il est difficile de dfinir un seuil utile atteindre pour inflchir la mortalit. Cependant, il a t observ qu'une dpense nergtique de 1 000 kcal 1 700 kcal par semaine serait associe une rduction significative de la mortalit.

 

Une tude prospective publie fin 2007 et portant sur 250 000 personnes, a tenu compte de trs nombreux facteurs d'ajustement. Elle montre qu'une pratique un niveau voisin de celui des recommandations pour l'activit d'intensit modre (au moins 3 heures par semaine) ou pour l'activit d'intensit leve (au moins 20 minutes 3 fois par semaine) entrane une rduction du risque de mortalit de l'ordre de 30 %.

 

Quelques auteurs se sont attachs analyser les effets des changements de pratique sur la mortalit toutes causes confondues. Leurs tudes montrent que les sujets devenus actifs ou qui ont augment l'intensit de leur pratique ont un taux de mortalit infrieur celui de ceux qui sont rests inactifs ou qui n'ont pas modifi l'intensit de leur pratique. Enfin, l'une des tudes suggre que les activits passes ne sont pas, elles seules, protectrices et que le bnfice est perdu par la cessation d'activit physique.

 

La mortalit cardiovasculaire tant la plus leve, beaucoup de travaux se sont intresss sa relation avec l'activit physique. La plupart des tudes suggrent une relation inverse entre l'activit physique et le taux de mortalit prmature par maladie cardiovasculaire en particulier par maladie coronarienne. Chez les sujets prsentant des risques de maladie cardiovasculaire et physiquement actifs, la mortalit cardiovasculaire apparat moindre que chez ceux qui ne sont pas actifs, il en est de mme pour les personnes diabtiques. Le risque de dcs par cancer est galement diminu chez les personnes actives (activit modre ou intense) par rapport aux non actifs.

 

Il reste prciser, pour les personnes en bonne sant comme pour celles prsentant des facteurs de risques, le niveau et le type d'activit physique pour obtenir un bnfice optimal en terme de rduction de mortalit et d'allongement de l'esprance de vie. 

 

  l'issue de l'analyse et de la synthse, le groupe d'experts a propos des recommandations qui concernent les diffrentes populations au niveau individuel ou collectif et s'adressent aux acteurs de sant publique, aux dcideurs, aux scientifiques et aux institutions. 

 

En savoir plus / Commander cet ouvrage de l'Inserm



Voir aussi :
 - Les particules toxiques lies au diesel tuent 6000 personnes par an en Allemagne
 - Lien entre cancer et aliments ultra-transforms

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News





Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche