sante alimentation
Sant - Alimentation - Recherche

Le Plan Alzheimer, des prcisions s'imposent ! 
Le Plan Alzheimer, des prcisions s'imposent !Le Plan Alzheimer, des prcisions s'imposent !
Le Plan Alzheimer, des prcisions s'imposent ! Pour France Alzheimer le troisime Plan Alzheimer de Nicoals Sarkozy doit tre salu car il tient compte d'une partie des demandes des familles et des professionnels, mais des inquitudes demeurent.

Dans un communiqu commun, ce mercredi, Pascal Champvert, Prsident de l'AD-PA, Janine Dujay-Blaret, Vice-prsidente du CNRPA la CNSA, Guy Le Rochais, Vice prsident dlgu de l'Association France Alzheimer, Jean-Marie Vetel, Prsident du Syndicat national de Grontologie clinique, Grard Vincent, Dlgu Gnral de la FHF, ont dclar que pour la qualit du parcours de soins de la personne malade et des aidants, ce troisime Plan Alzheimer doit tre salu car il tient compte d'une partie des demandes des familles et des professionnels. Mais des inquitudes importantes sont exprimes par l'ensemble des organisations et associations du secteur quant l'insuffisance des garanties de financements du Plan Alzheimer.

 

Nicolas Sarkozy, marquant son engagement, a indiqu lui-mme dans son discours Sophia Antipolis que les moyens seront insuffisants et un certain nombre de professionnels et l'Association France Alzheimer l'ont soulign.


Publicit

La question socitale est majeure avec 855 000 personnes touches par la maladie d'Alzheimer et 225 000 qui le seront chaque anne. Le dfi est sans commune mesure alors mme que les mdicaments peuvent contribuer amliorer la vie du malade mais ne peuvent pas gurir la maladie.

 

Les Plans Alzheimer prcdents (Kouchner 2001, Douste-Blazy 2004) faisaient dj part de ces constats proposant des mesures qui n'ont t mises en place que trs partiellement.

 

Ces diffrents constats amnent les associations de malades d'Alzheimer demander prioritairement un tat des lieux permettant le suivi des mesures et des indicateurs pidmiologiques qui constitueront des points d'ancrage indispensables avant de rpartir des financements pour ensuite en valuer la qualit et la pertinence et les ralisations concrtes.

 

Point positif, les associations notent la reconnaissance d'une ncessaire professionnalisation de tous les acteurs de la chane de prise en charge et d'accompagnement des malades d'Alzheimer.

 

Toutefois, quels seront les moyens et les mthodes pour inciter les mdecins et particulirement des gnralistes suivre une formation diplmante qui sera le gage d'un diagnostic et d'un accompagnement global. Aujourd'hui rien n'est propos.

 

Les consultations mmoires et centres de mmoire de ressources et de recherche : l'augmentation du nombre de CM et CMRR est une proposition ritre plan aprs plan alors que 3% seulement des malades ont t diagnostiqus lors de consultations mmoire. Il s'agit aujourd'hui de dresser le bilan quantitatif et qualitatif du service rendu aux personnes malades d'Alzheimer.

 

Pour France Alzheimer,  il n'est pas acceptable que la France a un des dlais les plus longs d'Europe entre les premiers troubles et le diagnostic. La prise en charge de situations de crise (troubles graves du comportement, autre maladie, puisement de l'aidant) n'est que trs peu voque. Or la porte d'entre hospitalire est un moment difficile et crucial. Les moyens nouveaux (cration de places supplmentaires de moyen sjour) sont notoirement insuffisants. De plus, rien n'est prvu au-del des 30 jours d'accueil en moyen sjour alors que l'tat qui a ncessit l'hospitalisation peut durer plusieurs mois et requrir une prise en charge au long cours. 

 

Pour France Alzheimer  une attention particulire doit tre porte sur la cration de structures de rpit de diffrents types (accueil temporaire, accueil de nuit, accueil thrapeutique de jour') dans ou en dehors des tablissements. La diversit doit tre privilgie comme autant de rponses des stades diffrents de la maladie d'Alzheimer.

 

 Si les plans Alzheimer successifs ont mis l'accent sur la ncessit de ces crations, la question du financement du transport est reste en suspens. Alors que le transport est rembours 100% par l'assurance maladie dans le cadre d'un accueil en hpital de jour, dans les autres structures qui doivent en outre organiser leur propre transport il n'est rembours qu' hauteur d'une moyenne de 9 euros pour un cot bien suprieur ajoute France Alzheimer.

 

De plus,  le nombre de personnel dans les tablissements d'hbergement ne permet pas un accompagnement suffisant. Ce taux est de 4,5 professionnels pour 10 rsidents alors qu'il est de 8 12 professionnels dans les autres pays europens comparables. La mise en oeuvre du Plan solidarit grand ge annonc par Dominique de Villepin avait promis le financement de 10 professionnels pour 10 rsidents pour les malades les plus fragiles. Nous ne sommes pas d'accord avec l'ide d'units renforces lies aux graves troubles du comportement qui sont du ressort des tablissements hospitaliers. 

 

L'intrt port par le Plan Alzheimer sur ce thme  est primordial et la mention faite par Nicolas Sarkozy sur la recherche du consentement est un signe fort. Plusieurs points sont traiter de manire urgente : la scurit juridique des malades (droits, situation juridique, protection) mais galement celle des tablissements et des services domicile (libert d'aller et venir). En l'absence de cadre juridique clair, ces responsables de structures sont des professionnels exposs tous les recours juridiques (et notamment devant le juge pnal)  ajoutent les associations.

 

La recherche sur la maladie d'Alzheimer est  un sujet majeur pour les malades et les familles car si l'on peut diagnostiquer la maladie, aider le malade et sa famille, on ne peut gurir la personne malade. Il y a l, comme l'a rappel le Prsident de la Rpublique, un enjeu de civilisation face des emmurs vivants . 

 

En conclusion, selon les associations  des inquitudes importantes sont exprimes par l'ensemble des organisations et associations du secteur quant l'insuffisance des garanties de financements du Plan Alzheimer alors mme que les prcdents n'ont pas t raliss (Plan solidarit grand ge et l'absence de retour du suivi des Plan Alzheimer).

 

Des attentes fortes concernant la cration d'une nouvelle branche de protection sociale dite 5e risque demeurent afin de mieux financer l'accompagnement des personnes ges domicile et en tablissement. L'enjeu est de mieux couvrir les cots qu'elles supportent actuellement, ce jour il reste 62 % de la dpense la charge des familles. 

 

Ont t associs cette rflexion sur le Plan Alzheimer : la Confrence nationale des directeurs gnraux de CHU, la Confrence nationale des directeurs de Centres Hospitaliers, la Confrence nationale des directeurs d'EHPAD, l'Union nationale interfdrale des oeuvres et organismes privs sanitaires et sociaux (UNIOPSS).



Voir aussi :
 - Les particules toxiques lies au diesel tuent 6000 personnes par an en Allemagne
 - Lien entre cancer et aliments ultra-transforms

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News





Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche