sante alimentation
Sant - Alimentation - Recherche

Vaccination contre l'Hpatite B, les responsables de deux laboratoire mis en examen 
Vaccination contre l'Hpatite B, les responsables de deux laboratoire en examenVaccination contre l'Hpatite B, les responsables de deux laboratoire en examen
Vaccination contre l'Hpatite B, les responsables de deux laboratoire mis en examen. Quatorze ans aprs la campagne nationale de vaccination contre l'hpatite B, la justice a dsign les responsables de deux laboratoire comme coupable de tromperie aggrave . Ils ont t mis en examen.

Vaccination contre l'Hpatite B, des responsables de laboratoire ont t mis en examen par la justice pour  tromperie aggrave  Il aura fallu attendre quatorze ans aprs la campagne nationale de vaccination contre l'hpatite B, pour que la justice dsigne les responsables de deux laboratoire qui avaient mis au point et commercialis le vaccin contre l'hpatite B, comme coupable de  tromperie aggrave . Ils ont t mis en examen.

 

Le succs de la promotion pour la Vaccination contre l'Hpatite B conduira  une trs large diffusion au del des cibles prvues avec plus de 75 millions de doses vendues fin 1997 dont 53 millions entre 1994 et 1996, la vaccination de plus de 20 millions de franais, non seulement enfants et pradolescents, mais aussi adolescents, adultes et mme personnes ges. 


Publicit

Le vaccin contre l'hpatite B prvient la survenue de maladies graves : hpatites aigus fulminantes, cirrhoses, cancers (cancer du foie) ; ce titre, c'est le premier vaccin disponible contre un cancer. Son efficacit atteint pratiquement 100 %. C'est pourquoi la France, comme les autres pays, s'tait engage dans un programme de vaccination, la suite de la recommandation de l'Organisation mondiale de la sant (OMS) de 1991.  Les bnfices de la vaccination contre l'hpatite B sont importants et dmontrs , assurait alors le ministre de la sant.

 

Jusqu'en 1994, le vaccin contre l'hpatite B tait considr comme un des plus srs de tous les vaccins. Des ractions locales au site d'injection taient notes dans 22% des cas, mais les pousses fbriles et autres signes gnraux taient considrs comme rares.

 

Or, depuis le dbut de la campagne de vaccination contre l'hpatite B de 1994, plusieurs milliers de cas d'effets indsirables attribus au vaccin avaient t notifis. Ces cas ont tous t individuellement valus, ce qui a amen en rejeter une bonne partie en particulier les ventuels doublons ou les cas comportant des informations manquant de validit. Parmi les cas restants, on dnombrait au 31 mars 2001, 862 atteintes neurologiques dont 771 atteintes dmylinisantes aigus centrales. 46% des cas notifis sont survenus dans les deux mois aprs la vaccination.

 

Il s'agissait alors de l'une des plus grande srie d'effets indsirables recueillis par la pharmacovigilance depuis sa naissance en 1974. Ce nombre est d'autant plus lev qu'il existe une certitude de sous-notification, mais il doit tre relativis dans la mesure o de 22 29 millions de personnes ont t vaccins en France durant cette priode avec 86,5 millions de doses de vaccin vendues. (Source : rapport Dartigues - Fvrier 2002).

 

Au total, ce sont quelque 1.300 Franais vaccins contre l'hpatite B qui subiront des effets secondaires neurologiques, dont un millier de sclroses en plaques, selon des estimations.

 

Le 06 mars 2000, le ministre de la sant crivit dans un communiqu de presse que  la question actuellement trs mdiatise est celle de la possibilit, non dmontre, de survenue de cas de sclrose en plaque imputables au vaccin. En l'tat actuel des connaissances scientifiques, aucune tude franaise ou internationale ne dmontre la ralit de ce risque. Cependant, la vigilance des experts reste en alerte. Il est important de comprendre que la question des risques supposs lis la vaccination contre l'hpatite B ne remet pas en cause les bnfices de cette vaccination et que les dernires conclusions des experts autour de cette question n'ont pas justifi d'ventuelles modifications des recommandations actuelles pour la vaccination contre l'hpatite B. 

 

Le lien de causalit entre vaccination contre l'hpatite B et sclrose en plaques, sera pris en compte par le Conseil d'Etat en 2007 au sujet d'une infirmire originaire de Sarreguemines en Moselle, atteinte d'une sclrose en plaques, la suite d'une vaccination obligatoire contre l'hpatite B.

 

8 ans aprs, les responsables de l'ex-laboratoire  SmithKline Beecham  (GlaxoSmithKline, GSK) et de l'ex-socit Pasteur Mrieux MSD Aventis Pasteur (Sanofi Pasteur MSD), deux laboratoires qui avaient fabriqu le vaccin contre l'hpatite B, sont poursuivis pour  tromperie sur les contrles, les risques et les qualits substantielles d'un produit ayant eu pour consquence de le rendre dangereux pour la sant de l'homme , selon l'AFP, citant une source proche du dossier.



Voir aussi :
 - Les particules toxiques lies au diesel tuent 6000 personnes par an en Allemagne
 - Lien entre cancer et aliments ultra-transforms

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News





Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche