sante alimentation
Sant - Alimentation - Recherche

Infections nosocomiales, progrs dans les tablissements de sant mais des zones d'ombre persistent 
Infections nosocomiales, progrs dans les tablissements de santInfections nosocomiales, progrs dans les tablissements de sant
Infections nosocomiales, progrs dans les tablissements de sant mais des zones d'ombre persistent. Infections nosocomiales, on note de nets progrs dans les tablissements de sant pour combattre ces maladies mais des zones d'ombre persistent comme l'hygine des mains.

Infections nosocomiales, on note de nets progrs dans les tablissements de sant pour combattre ces maladies mais des zones d'ombre persistent. Les tablissements de sant ont fait des efforts dans la lutte contre les infections nosocomiales, mais des zones d'ombre persistent, comme l'hygine des mains.

 

Les infections sont dites nosocomiales ou hospitalires, si elle sont absentes lors de l'admission d'un patient l'hpital et qu'elles se dveloppent au moins 48 heures aprs son admission. Les infections nosocomiales peuvent tre directement lies aux soins dispenss au patient (par exemple l'infection sur cathter) ou simplement survenir lors de l'hospitalisation, indpendamment de tout acte mdical (par exemple une pidmie de grippe).


Publicit

On estime que les infections nosocomiales toucheraient prs d'un million de Franais tous les ans et qu'elles seraient la cause de plus de 4.000 dcs par an suite une hospitalisation dans un tablissement de sant.

 

Le ministre de la sant a publi sur ces maladies un dossier intitul  Les infections nosocomiales : nouvelles mesures et classement des tablissement de sant . Selon le ministre de la sant,  la dernire enqute de prvalence des infections nosocomiales mene en 2006 montre que les infections les plus frquentes touchent l'appareil urinaire (30 % des IN), les voies respiratoires (la pneumopathie reprsente 15 % des IN) et le site opratoire (intervention chirurgicale) 14 %.

 

Selon le ministre de la sant, les progrs en mdecine permettent de prendre en charge des patients de plus en plus fragiles qui cumulent souvent de nombreux facteurs de risque. Cela impose de prendre en compte ces facteurs de risque lors de l'interprtation des taux d'infections nosocomiales mesurs dans les enqutes pidmiologiques.

 

La prvention des infections nosocomiales reste complexe car la plupart d'entre elles relvent de plusieurs facteurs, et il est difficile de matriser tous les facteurs lis la situation mdicale des patients dans l'tat actuel de nos connaissances.

 

La qualit des soins et la scurit de l'environnement hospitalier doivent en revanche faire l'objet d'une vigilance renforce et d'actions de prvention, prcisent le ministre de la sant pour qui la  vigilance accrue autour de l'application de gestes simples d'efficacit dmontre, comme l'hygine des mains entre chaque soin et le port de gants pour raliser un geste invasif sont des lments fondamentaux de la scurit des soins. 

 

Comment se situe la France par rapport ses voisins europens ? Le taux d'infections nosocomiales en France est parmi le plus faible par rapport celui observ dans les autres pays europens, estime le ministre. Le jour de l'enqute 2006, 17 820 patients avaient une infection nosocomiale soit une prvalence de patients infects de 4,97%. Or, entre 2001 et 2006, le ministre note une diminution de 12 % de la prvalence des patients infects et de 40% de ceux infects par un staphylocoque dor rsistant la mticilline.

 

Or, le problme de l'hygine demeure, et c'est pourquoi, une journe Hygine des mains aura lieu le 23 mai 2008. Les rsultats du tableau de bord sur la consommation des produits hydro-alcooliques pour l'hygine des mains peuvent tre amliors.

 

L'indicateur mesurant l'utilisation des solutions hydro-alcooliques ne permet de classer en A ou B que 12% des tablissements. Une journe d'information, de sensibilisation et de communication sur l'importance de l'hygine des mains sera organise dans tous les tablissements de sant volontaires le 23 mai 2008, l'occasion de la 61me Assemble mondiale de la sant de l'Organisation mondiale de la sant (OMS).

 

Enfin, le Programme de lutte contre les infections nosocomiales 2005-2008 (qui sera valu en 2009) comprend cinq orientations : l'amlioration de l'organisation des soins et des pratiques des professionnels ayant un impact sur le risque infectieux ; l'adaptation des structures et l'volution du dispositif de lutte contre les infections nosocomiales ; l'optimisation du recueil et de l'utilisation des donnes de surveillance et du signalement des infections nosocomiales ; une meilleure information des patients et communication sur le risque infectieux li aux soins ;la promotion de la recherche.

 

Par ailleurs, on trouvera sur ce document le classement 2006 des tablissements de sant en France par rapport aux infections nosocomiales. Ce classement concerne plus de 2.800 tablissements de sant (centres hospitaliers, tablissements de sant privs, centres de lutte contre le cancer, de dialyse, hpitaux de jour, ...) et les classe en fonction des efforts en matire de prvention et de lutte contre les infections nosocomiales sur les moyens mis en place, l'utilisation des produits hydro-alcooliques pour le lavage des mains, l'usage des antibiotiques, ... .



Voir aussi :
 - Les particules toxiques lies au diesel tuent 6000 personnes par an en Allemagne
 - Lien entre cancer et aliments ultra-transforms

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News





Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche