securite prevention
Scurit - Prvention - Accidents du travail - Risques

Radiothrapie Epinal, 300 nouveaux cas de sur-irradis identifis 
Radiothrapie  Epinal, 300 nouveaux cas de sur-irradis identifisRadiothrapie Epinal, 300 nouveaux cas de sur-irradis identifis
Radiothrapie Epinal, 300 nouveaux cas de sur-irradis identifis. 300 nouveaux cas de sur-irradis ont t identifis en Radiothrapie Epinal

Radiothrapie au Centre Hospitalier Jean Monnet d'Epinal, une troisime mission d'expertise est confie l'Institut de radioprotection et de sret nuclaire (IRSN). Suite l'identification rcente d'un nouveau dysfonctionnement dans le service de radiothrapie du centre hospitalier (CH) Jean Monnet d'Epinal, survenu de manire vraisemblablement systmatique sur la priode allant de 1989 2000, Roselyne Bachelot-Narquin, a charg l'IRSN d'valuer les consquences cliniques possibles chez les patients traits durant cette priode. 300 nouveaux cas de sur-irradis ont t identifis.

 

Une erreur de paramtrage du logiciel utilis pour raliser les traitements de radiothrapie ans le service de radiothrapie du centre hospitalier (CH) Jean Monnet d'Epinal a entran un surdosage des patients, qui concerne a priori l'ensemble des cancers traits entre 1989 et 2000, prcise l'Institut de radioprotection et de sret nuclaire.


Publicit

L'analyse du dossier technique conduite par l'hpital a rvl que la surexposition provenait de l'inadaptation d'un logiciel dvelopp par le service de radiothrapie lors de la mise en route en 1989 d'une nouvelle mthode de positionnement du patient. Cette erreur semble avoir t reproduite de faon systmatique jusqu'en juillet 2000.

 

Il s'agit donc d'une 3me erreur dcouverte dans ce service de radiothrapie d'Epinal. Les deux prcdentes portaient l'une sur une mauvaise utilisation d'un autre logiciel de traitement (CADPLAN), l'autre sur une utilisation excessive de l'imagerie de contrle lors des sances de radiothrapie.

 

Selon l'IRSN, prs de 5000 patients seraient concerns ; environ 300 nouveaux cas de sur-irradis auraient reu une dose suprieure de 7% celle qui aurait d leur tre dlivre. Chez les autres patients, le surdosage n'excderait pas 5,5%, une valeur de l'ordre de grandeur des incertitudes inhrentes aux pratiques standards de la radiothrapie, et qui ne devrait pas engendrer un excs significatif du nombre des complications secondaires qui peuvent survenir la suite d'un traitement de radiothrapie, estime l'IRSN.

 

En effet, les investigations menes Epinal par la division de Strasbourg de l'ASN et de l'Agence Rgionale d'Hospitalisation, le 9 aot 2007, ont permis de confirmer la premire valuation ralise par l'hpital : parmi les 4 500 patients concerns par l'erreur entre 1989 et 2000, un taux maximum de surdosage de 7 % pour un groupe d'environ 300 patients traits entre 1999 et 2000 a t mis en vidence, ce sont donc de nouveaux cas de sur-irradis.

 

Cette nouvelle mission est la troisime confie l'IRSN par le ministre de la Sant concernant le service de radiothrapie du CH Jean Monnet d'Epinal. L'IRSN va constituer un panel d'experts en appui la dmarche d'valuation scientifique qu'il va engager dans les plus brefs dlais.

 

Trois causes distinctes de sur-expositions ont t successivement dcouvertes au service de radiothrapie du centre hospitalier (CH) Jean Monnet d'Epinal : Un accident grave, rsultant d'une mauvaise utilisation du logiciel de planification du traitement affectant 24 patients traits pour un cancer de la prostate entre mai 2004 et aot 2005. Une premire mission de radiopathologie avait alors t confie l'IRSN afin que la prise en charge mdicale de chacune des victimes soit rvalue et que le meilleur soin possible leur soit apport  ; Un dysfonctionnement grave systmatique chez les patients traits pour cancer de la prostate : chaque sance de contrle de positionnement des patients par imagerie, une dose non prise en compte dans le traitement tait dlivre. Environ 400 patients ont t sur-exposs de 8% entre 2001 et 2006. Une seconde mission d'valuation des pratiques de radiothrapie conformationnelle avait t confie l'IRSN ; Un deuxime dysfonctionnement systmatique de paramtrage, entre 1989 et 2000, d'un autre logiciel de planification du traitement qui a conduit des temps d'irradiation lgrement plus longs. Pour l'ensemble des cancers trait au CH d'Epinal, environ 300 patients auraient ainsi reu, durant cette priode, un excs de dose d'environ 7%.



Voir aussi :
 - La tension monte Bure autour du projet de stockage de dchets nuclaires radioactifs
 - Peines de prison pour les militants Greenpeace qui s'taient introduit dans une centrale nuclaire

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News





Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche