sante alimentation
Sant - Alimentation - Recherche

L'OMS dvoile son rapport sur l'effet des radiations de Fukushima sur la sant  
L'OMS dvoile son rapport sur l'effet des radiations de Fukushima sur la sant L'OMS dvoile son rapport sur l'effet des radiations de Fukushima sur la sant
L'Organisation Mondiale de la Sant (OMS) a publi un rapport sur l'effet des radiations de Fukushima sur la sant de la population au Japon et notamment sur l'impact de l'accident sur le risque de cancer.

L'Organisation Mondiale de la Sant a publi un rapport relativement rassurant la semaine dernire sur les effets sur la sant de la catastrophe de 2011 dans la centrale nuclaire de Fukushima Daiichi au Japon. Mais l'accident a probablement caus une lgre augmentation, mais non significative, du nombre de cancers au sein de la population, avec quelques points chauds exposs des doses radioactives plus leves.

 

Ces conclusions concernant le pire accident nuclaire depuis Tchernobyl en 1986 pourraient tre moins rconfortantes qu'elles n'en ont l'air. En ralit, le Japon doit une fire chandelle la mto, d'aprs un communiqu de l'OMS.

 


Publicit

 

Les vents dominants soufflant pendant l'accident ont impliqu que la plupart des substances radioactives venant de la centrale ont t souffles vers la mer. Les rsultats n'informent donc pas vraiment des risques pour la sant de futurs accidents nuclaires.

 

L'un des problmes majeurs pour ceux d'entre nous intresss par l'estimation des consquences sur la sant publique de l'accident a t le manque de donnes fiables

 

Si les vents avaient t moins favorables, les consquences pourraient avoir t plus graves que Tchernobyl a dclar Keith Baverstock, un radiologue de l'Universit de Kuopio en Finlande.

 

L'valuation de l'OMS mene l'an dernier des doses de radiation reues par la population dans la zone, ont fourni la base du rapport publi cette semaine sur les risques pour la sant.

 

Le rapport, rdig par un groupe d'experts internationaux spcialiss dans les risques de la radiation et la sant publique, a conclu qu'il n'y avait pas de risque supplmentaire de cancer pour la population dans la plupart du Japon 'mme dans certaines parties de la Prfecture de Fukushima- ou dans les pays voisins. Mais les risques sont lgrement plus levs dans les points chauds tels que Iitate village et Namie town, qui ont t contamins par des nuages de retombes radioactives, au nord-ouest de la centrale nuclaire.

 

Dans de tels points chauds, le groupe de l'OMS estime que les retombes ont fait augmenter le risque de cancers chez les enfants de quelques pour cent 'bien que le risque de cancer de la thyrode chez les jeunes filles ait augment de 70%.

 

Ces chiffres concernent les risques relatifs, et les risques absolus sont moins alarmants. Pour le cancer de la thyrode, le risque dans les points chauds serait augment de 0,50%.

 

Etant donn la frquence prvue trs base, 3,2 pour 10 000, de cancers de la thyrode associs la radiation parmi les jeunes gens, il est trs improbable que tout excs soit dtectable avec les approches pidmiologiques habituelles a dclar Roy Shore, directeur de la recherche pour la Fondation de Recherche sur les Effets de la Radiation Hiroshima, et co-auteur du rapport de l'OMS.

 

La plupart des intervenants d'urgence prsenteraient un risque accru minimal mais prs d'un tiers pourraient avoir une augmentation lgre mais significative du risque de cancer.

 

Des experts se querelleront probablement sur le rapport dans les semaines venir. Bien que de nombreux experts disent que le rapport est bien fait, l'exercice dpendait largement de la modlisation des doses de radiation plutt que des mesures directes de l'exposition de la population.

 

L'un des problmes majeurs pour ceux d'entre nous intresss par l'estimation des consquences sur la sant publique de l'accident a t le manque de donnes fiables a dclar Keith Baverstock.

 

Ce problme est encore persistant. Si les donnes de l'OMS ne sont pas meilleures que celles que nous avons obtenues, alors les estimations en rsultantes seront d'une valeur limite .

Geraldine Thomas, une experte pour l'Imperial College London, affirme que les risques de cancer indiqus dans le rapport sont probablement surestims.

 

Greenpeace de son ct affirme que le rapport est biais. Le rapport de l'OMS minimise honteusement l'impact des premiers rejets radioactifs provenant de la catastrophe de Fukushima sur les personnes qui se trouvaient dans la zone d'vacuation de 20 kilomtres qui n'ont pas pu quitter la zone rapidement a dclar Rianne Teule, experte nuclaire pour Greenpeace International.



Voir aussi :
 - La rougeole tue encore des milliers d'enfants dans le monde
 - L'OMS envoie un million de doses de vaccins anti-cholra Hati

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News

Passionnés de cinéma, retrouvez des films à télécharger sur megavod.fr. Il vous suffira d'opter pour le long-métrage à télécharger de votre choix.



Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche