securite prevention
Sécurité - Prévention - Accidents du travail - Risques

Le rapport sur les perturbateurs endocriniens voit enfin le jour 
Le rapport sur les perturbateurs endocriniens voit enfin le jourLe rapport sur les perturbateurs endocriniens voit enfin le jour
Le rapport « State of the science of endocrine disrupting chemicals », conjointement réalisé par l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) et le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement (PNUE), a été publié le 19 février, après plusieurs mois de retard.

Le rapport « State of the science of endocrine disrupting chemicals », conjointement réalisé par l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) et le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement (PNUE), a été publié le 19 février, après plusieurs mois de retard.

Constituant la plus grande base de données sur les perturbateurs endocriniens (PE) parue à ce jour, ce rapport désigne la perturbation endocrinienne comme une « menace mondiale » pour la santé humaine et l’environnement, peut on lire dans un communiqué de presse.


Publicité

Le rapport, souligne en outre, l’importance des preuves scientifiques accumulées sur le rôle des PE derrière plusieurs tendances sanitaires alarmantes comme les cancers du sein, chez la femme, ou de la prostate, chez l’homme, les troubles neurocomportementaux comme l’hyperactivité ou le déficit d’attention, les maladies métaboliques comme le diabète de type 2 et l’obésité et les problèmes de l’appareil de reproduction, testicules non descendus et infertilité.

Le rapport sur les perturbateurs endocriniens voit enfin le jour

L’étude commune appelle à plus de recherche pour comprendre pleinement les associations entre les substances chimiques perturbateurs endocriniens (PE) – présents dans de nombreux produits ménagers et industriels – et certains troubles et maladies. Le rapport note que des évaluations plus complètes et de meilleures méthodes de tests pourraient réduire les risques potentiels de maladie, avec des économies substantielles pour la santé publique.

« La question n’est plus de savoir si cette épidémie de maladies chroniques est liée aux perturbateurs endocriniens mais à quel point ces derniers y contribuent et quel est le coût humain et social de chaque jour perdu à ne pas prendre le problème à bras le corps ». Le rapport s’adresse d’ailleurs aux décideurs du monde entier, en sus de la communauté scientifique qui détient là une base pour enfin accorder ses violons. « Il est certain que la recherche scientifique est en première ligne et qu’il est de toute priorité de lui accorder les moyens financiers et humains de répondre à toutes les questions mais c’est à l’action des décideurs qu’invite l’adresse du rapport des Nations-Unies. Il valide ainsi à posteriori la position de la France sur le bisphénol A. Nous encourageons donc le gouvernement français à aller plus loin en élaborant une Stratégie Nationale sur les PE ambitieuse et tournée vers l’action. Il lui faut aussi convaincre ses partenaires européens de bousculer une Commission européenne retranchée dans son idéologie du marché avant tout », explique André Cicolella, président du Réseau Environnement Santé.

De son côté, Yannick Vicaire, chargé de mission au RES, affirme : « La réglementation Reach a entamé un travail de réforme mais, en partie sapé par les lobbys, il est incomplet et trop lent. Il est temps de retourner le problème dans le bon sens et de partir du droit à un environnement et à un corps vierges de substances industrielles pour donner une nouvelle mission historique à la chimie. L’industrie chimique doit prendre ses responsabilités et rebondir : cela ne signifie pas la mort de la chimie mais au contraire un nouveau départ dans une direction conforme avec la santé publique, la santé des travailleurs et la protection de la biodiversité ».

Notons que le rapport formule un certain nombre de recommandations visant à améliorer la connaissance globale de ces produits chimiques, de réduire les risques potentiels de maladie et de réduire les coûts connexes. Il s’agit notamment de:

·         Tests : les perturbateurs endocriniens connus ne représentent que la partie émergée de l’iceberg et des méthodes de tests plus complètes sont nécessaires pour identifier d’autres perturbateurs endocriniens possibles, leurs sources et les voies d’exposition.

·         Recherche : plus de preuves scientifiques sont nécessaires pour identifier les effets des mélanges de perturbateurs endocriniens sur l’homme et la faune (principalement à partir de sous-produits industriels) auxquels les humains et les animaux sauvages sont de plus en plus exposés.

·         Information : de nombreuses sources de perturbateurs endocriniens ne sont pas connus en raison de l’insuffisance des rapports et des informations sur les produits chimiques dans les produits, les matériaux et les biens de consommation.

Collaboration: il faut plus de partage de données entre scientifiques et entre les pays pour combler les lacunes dans les données, principalement au profit des pays en développement et des économies émergentes.


Voir aussi :
 - L’Anses publie son avis sur la restriction des sels d’ammonium dans la ouate de cellulose
 - 173 parlementaires soutiennent l’interdiction totale des insecticides néonicotinoïdes en Europe

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualités du jour
 - Toutes les actualités sur ce thème

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernière Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicité


Découvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualités News

Passionnés de cinéma, retrouvez des films à télécharger sur megavod.fr. Il vous suffira d'opter pour le long-métrage à télécharger de votre choix.



Publicité
© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche