securite prevention
Sécurité - Prévention - Accidents du travail - Risques

Le quatrième cas de vache folle découvert aux Etats-Unis inquiète  
Le quatrième cas de vache folle découvert aux Etats-Unis inquiète Le quatrième cas de vache folle découvert aux Etats-Unis inquiète
Le quatrième cas de vache folle découvert aux Etats-Unis inquiète les experts en sécurité alimentaire qui demandent que davantage de contrôles soient réalisés pour tester les troupeaux et détecter la maladie.

La découverte cette semaine d’un quatrième cas de vache folle aux Etats-Unis peut signifier deux choses pour les experts en sécurité alimentaire : la validation d’un régime de surveillance mis en place depuis dix ans, ou une pause chanceuse de l'épidémie qui souligne la nécessité de revoir les efforts en la matière.

 

Pour l’instant les appels à une meilleure surveillance sont largement ignorés, à la fois parce que le cas « atypique » semble être une mutation génétique ayant une probabilité d’une pour un million et qui ne pose pas de risque pour la chaîne alimentaire, et aussi à cause des budgets de plus en plus serrés.

 


Publicité

 

Les financements pour les programmes de santé du bétail dans le budget 2013 proposé devraient diminuer de 20% par rapport à leur niveau d’il y a deux ans.

 

La maladie de la vache folle peut s’avérer mortelle pour les humains qui mangent de la viande infectée.

 

La découverte de vaches à lait infectées par la maladie en Californie centrale pourrait aviver un débat sur la sécurité alimentaire aux Etats-Unis, qui est déjà un sujet majeur de discussion après de multiples scandales alimentaires qui ont éclaté dans le pays, et les efforts sans fin déployés pour contrôler des maladies alimentaires causées par la salmonellose et la bactérie e Coli.

 

Tandis que les importateurs majeurs, depuis le Japon au Canada, ont promis de maintenir les livraisons de boeufs et que les responsables américains ont souligné la nature « atypique » du cas, les critiques ont vivement répondu à ces déclarations.

 

« L’annonce d’hier d’un quatrième cas de maladie de la vache folle aux Etats-Unis, souligne clairement la nécessité d’un système complet d’identification nationale des animaux » a déclaré la députée Rosa DeLauro, une démocrate au sous-comité qui supervise l’USDA (Département de l'Agriculture des Etats-Unis) et qui critique régulièrement sa gestion des questions liées au bétail.

 

« Nous avons eu de la chance d’identifier ce cas ».

 

Mais les responsables du gouvernement affirment que la chance n’a rien à voir là-dedans.

Tandis que l’USDA ne teste qu’une fraction des troupeaux pour la maladie de la vache folle –soit environ 40 000 têtes de bétail par an pour un total de 34 millions d’animaux abattus l’an dernier- elle suit un protocole visant les animaux les plus à risque, et peut ainsi selon elle détecter la maladie de la vache folle à un taux de moins d’un sur un million.

 

Au cours de la décennie précédente, les efforts visant à imposer une surveillance accrue et des mesures de tests, ainsi qu’un système pour suivre les vaches revenant de troupeaux potentiellement infectés, ont été ralentis, jugés trop onéreux et coûteux pour l’industrie.

 

Les deux principales protections contre la vache folle aux Etats-Unis sont l’interdiction de l’utilisation de protéine animale dans la nourriture pour les troupeaux, qui peut conduire à une transmission d’animal à animal, et le fait de ne pas utiliser les parties des vaches pouvant transporter des concentrations élevées de la maladie, telles que le cerveau, la moelle épinière et les tissus nerveux dans la chaîne de distribution alimentaire.

 

La maladie met plusieurs années à se développer, c’est pourquoi lorsqu’elle apparaît spontanément, elle le fait principalement chez le bétail le plus âgé. Aux Etats-Unis, la plupart des animaux abattus sont tués avant deux ans d’âge, et sont donc souvent trop jeunes pour avoir contracté la maladie.

 

La vache de Californie est le quatrième cas connu de maladie de la vache folle aux Etats-Unis. Le premier a été détecté en 2003, et aucun américain n’avait été diagnostiqué avec la maladie. Les responsables du gouvernement et de l’industrie se sont alignés après l’annonce de mardi, affirmant que la détection de l’animal infecté était la preuve de la force des mesures existantes aux Etats-Unis.

 

« J’ai confiance dans la sécurité du bœuf américain » a déclaré le Secrétaire de l’Agriculture des Etats-Unis, Tom Vilsack, qui insiste pour dire que les tests réalisés aux Etats-Unis sont basés sur les standards internationaux.

 

La maladie de la vache folle peut s’avérer mortelle pour les humains qui mangent de la viande infectée. 

 

Alors que le spectre de la maladie de la vache folle s’est affaibli pendant une décennie de réussite à contrôler la maladie -seulement 29 cas ont été signalés dans le monde l’an dernier contre 37 000 en 1992- le dernier cas semble faire pencher la balance pour ceux qui sont partisans de davantage de tests et de contrôle.



Voir aussi :
 - La Corée du Sud espère stocker des déchets nucléaires d’ici 2015
 - Etats-Unis et Europe divisés sur la question de la sécurité nucléaire post-Fukushima

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualités du jour
 - Toutes les actualités sur ce thème

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernière Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicité


Découvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualités News

Passionnés de cinéma, retrouvez des films à télécharger sur megavod.fr. Il vous suffira d'opter pour le long-métrage à télécharger de votre choix.



Publicité
© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche