energies renouvelables
Energies classiques et renouvelables - Transports

Production lectrique, les centrales au gaz remises en question ? 
Production lectrique, les centrales au gaz remises en question ?Production lectrique, les centrales au gaz remises en question ?
Production lectrique, les centrales au gaz remises en question ? La France a aujourd'hui autoris la mise en service de treize centrales thermiques au gaz, deux autres pourraient suivre cette anne. La production d'lectricit partir du gaz naturel est celle qui connat aujourd'hui le plus fort dveloppement, devant l'olien. Ractions.

Deux collectifs  Pas de Centrale en Basse-Automne  et  Association de Dfense contre la Pollution de Sarreguemines et Environs  nous ont remis la synthse du rapport Horizons de Juillet 2009 intitul : Etat des lieux du parc thermique centralis de production d'lectricit .


Publicit

Nous vous livrons ci-aprs l'intgralit de cette synthse ralise par les collectifs  Pas de Centrale en Basse-Automne  et  Association de Dfense contre la Pollution de Sarreguemines et Environs .

 

Production lectrique, les centrales au gaz remises en question ? La France a aujourd'hui autoris la mise en service de treize centrales thermiques au gaz, deux autres pourraient suivre cette anne. La production d'lectricit partir du gaz naturel est celle qui connat aujourd'hui le plus fort dveloppement, devant l'olien. Ractions.

 

 La production lectrique franaise va connatre de profondes mutations l'horizon 2015 : dveloppement des nergies renouvelables, fermeture de plusieurs centrales au charbon, mais aussi rorganisation des acteurs dans un contexte de libralisation du march de l'nergie.

Si la relance du nuclaire Flamanville et Penly, ou la croissance du parc olien, sont au centre des dbats, ils ne doivent pas occulter une autre volution trs importante, savoir le dveloppement sans prcdent de centrales dites cycle combin au gaz (CCG).

 

La France a aujourd'hui autoris la mise en service de treize centrales thermiques au gaz, deux autres pourraient suivre cette anne. La production d'lectricit partir du gaz naturel est celle qui connat aujourd'hui le plus fort dveloppement, devant l'olien.

 

L'ensemble des centrales au gaz dj autorises par les pouvoirs publics dveloppera en 2014 une puissance quivalente 4 nouveaux racteurs EPR. Si le gaz naturel est reconnu comme tant une source d'nergie plus propre que le charbon ou le fioul, il n'en reste pas moins une nergie fossile, c'est--dire mettrice de gaz effet de serre et non renouvelable.

 

En juillet 2009, le Ministre de l'Ecologie a rendu publique sa nouvelle Programmation Pluriannuelle des Investissements (PPI), tablissant les objectifs nationaux en matire de production lectrique. Simultanment, le Rseau de Transport de l'Electricit (RTE), charg d'anticiper la demande en consommation et d'assurer la scurit de l'approvisionnement lectrique, a publi son dernier Bilan Prvisionnel pour la priode 2009-2014.

 

Par ailleurs, les pouvoirs publics tudient actuellement l'opportunit de construire deux nouvelles centrales supplmentaires l'horizon 2013, la demande de l'oprateur priv Direct Energie. La forte inquitude suscite par ces projets justifie qu'un vritable dbat national soit ouvert sur la rgulation de la production lectrique partir d'nergies fossiles.

 

A la demande de la socit civile, le bureau d'tudes indpendant Horizons, a livr la premire tude critique de ces publications, structurantes pour la production lectrique franaise, et a analys les raisons, et les consquences prvisibles du dploiement de centrales au gaz sur le systme lectrique franais : Le rapport intgral.

 

Cette tude apporte plusieurs conclusions d'importance majeure comme celle que la construction de nouvelles centrales lectriques au gaz excde trs largement le strict besoin de remplacement des centrales au charbon dont la fermeture est prvue l'horizon 2015.

 

La cration de nouvelles centrales au gaz, en plus des treize centrales en fonctionnement, en construction ou autorises, ne correspond aucun besoin prvisible ce stade. A noter que la production lectrique partir du gaz naturel est la seule dpasser significativement les prvisionnels de la Programmation PIuriannuelle des Investissements (PPI).

 

Concernant en particulier les besoins de consommation lectrique en pointe, aucune puissance supplmentaire n'est requise l'horizon de 5 ans. Par ailleurs, l'tude souligne que la capacit d'une centrale au gaz satisfaire un besoin en pointe n'est pas dmontre, sauf tre installe proximit d'un stockage de gaz en cavit saline ou d'un terminal GNL (gaz naturel liqufi).

 

Les oprateurs publics du transport du gaz ont alert sur l'insuffisance des infrastructures gazires subvenir aux besoins d'un parc important de centrales. Les risques de congestion du rseau gazier, ou de surcots la charge de l'ensemble de ses usagers, sont donc prvoir. Ces questions sont actuellement mises l'tude par la Commission de Rgulation de l'Energie.

Le dveloppement du parc de centrales au-del des prvisions de la PPI crerait naturellement un contexte de surproduction. La pression conomique forte rsultant sur les producteurs pourrait avoir plusieurs consquences :

  • une croissance de la consommation : les producteurs d'lectricit pourraient tre incits mettre en chec ou retarder sensiblement les offres de rduction de la consommation de pointe pour des raisons de rentabilit interne.
  • la ncessit de devoir trouver des dbouchs supplmentaires hors de nos frontires, alors que la PPI prvoit dj un doublement l'horizon 2020 des exportations d'lectricit.
  • une mise en concurrence directe avec les autres moyens de production. L'tude montre que la production au charbon ne pourrait tre rduite en dessous du seuil programm par la PPI. En consquence, il faut prvoir que les producteurs limitent leurs investissements dans la production olienne pour rentabiliser le parc lectrique au gaz, car cette production est disponible la demande et fortement valorisable sur le march spot de l'lectricit. La faiblesse des investissements dans le productible olien, en comparaison du productible au gaz, peut dj tre mise en vidence.
  • Le non respect des objectifs nationaux de rduction des missions de CO2. Avec la mise en service de l'ensemble du parc autoris ou actuellement en cours d'instruction par les pouvoirs publics, les missions totales dues la production lectrique franaise pourraient augmenter d'ici 2015.

Dans ces conditions, seul l'arbitrage politique en faveur d'un parc plus limit permettrait de garantir les engagements souscrits par la France vis--vis de la matrise de la consommation d'nergie et de la rduction des missions de gaz effet de serre.

 

Un tel principe reviendrait concrtement amender le principe de la libert d'tablissement au titre de la loi lectrique, accorde jusqu'ici par principe tous les nouveaux projets de centrales lectriques au gaz. Si la France entend rsolument lutter contre le changement climatique, tout en assurant la scurit de son approvisionnement nergtique, elle devra prendre en compte les risques majeurs associs un dveloppement trop rapide et important du parc de centrales lectriques au gaz, aux plans technique, conomique et environnemental.

 

Le Prsident de la Rpublique ainsi que le Ministre de l'Ecologie ont t aviss de ces questions par les associations de protection de l'environnement mobilises dans les procdures d'autorisation des projets de nouvelles centrales proposs par Direct Energie. Celles-ci estiment qu'il est urgent pour la France de ragir et de rglementer face aux drives manifestes de la libralisation du march lectrique. 



Voir aussi :
 - La Chine stimule la consommation d'thanol dans les carburants automobiles
 - Les voitures lectriques ne suffiront pas pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualit's du jour
 - Toutes les actualit's sur ce th'me

Partager  
 
     


Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernire Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicit


Dcouvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualits News

Passionnés de cinéma, retrouvez des films à télécharger sur megavod.fr. Il vous suffira d'opter pour le long-métrage à télécharger de votre choix.



Publicit
© RecyConsult / 2010 - Enregistr la CNIL n893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises des droits de proprit intellectuelle dtenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut tre reproduite, modifie, transmise, rediffuse, traduite, vendue, exploite commercialement ou rutilise sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du rseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Donnes
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidos
recherche