Alliot-Marie annonce le retour du Clemenceau - 23 février 2006 - 15:59

CLEMENCEAU - Audition du ministre de la défense Mme Alliot-Marie à l' assemblée nationale sur l'affaire Clemenceau. A sa demande Mme Alliot-Marie, ministre de la défense est entendue le mercredi 22 février 2006 par la commission de défense de l'assemblée nationale.

Le mardi 21 février 2006, le Premier ministre a déclaré, lors de la séance de questions d'actualité à l'assemblée nationale, que « face à cette situation difficile, le gouvernement assume ses responsabilités. Il recherche des solutions adaptées avec un souci de transparence […]. Tous les pays du monde qui disposent d'une flotte sont concernés. La plupart des pays coulent leurs bateaux en fin de vie et c'est l'honneur de la France de rechercher d'autres solutions ».


Alliot-Marie annonce le retour du Clemenceau

Le Président de la République a déclaré, lors d'une conférence de presse à Bangkok le 18 février 2006, qu'en ce qui concerne l'ex-Clemenceau, « l'Etat s'est efforcé de conduire les opérations dans un esprit de responsabilité, à la fois sociale et environnementale […]. Il y a un vrai problème [pour les navires en fin de vie] qui se pose à toutes les nations et qui devra bien être traité en temps que tel, notamment au niveau européen, pour ce qui nous concerne, et au niveau international […]. Enfin, j'ai demandé que des mesures soient mises à l'étude, d'urgence, au plan européen d'abord, et nous saisissons immédiatement les autorités concernées, et au plan international ensuite […] pour nous doter de la filière nécessaire à la dépollution et au démantèlement des navires en fin de vie qui, je le répète, sont de plus en plus nombreux et posent un problème de plus en plus grave ».

Intervention de Monsieur Dominique de Villepin, Premier ministre, lors des questions au Gouvernement à l'Assemblée nationale le mardi 21 février 2006. Sur une réponse à une question de Mme P. Adam (PS), au sujet du porte-avions Clemenceau, Dominique de Villepin a signalé que « Si votre question était venue il y a six mois, elle aurait pu peut-être éclairer le débat. Je regrette qu'elle ne vienne un peu tard. »

« Alors, votre question venant un peu tard, je voudrais vous inviter à la sérénité, mais surtout, à la justice. Soyons justes. Sur un sujet aussi difficile, il n'y a pas de solution simple. Et personne, je dis bien personne, ne peut donner de leçons en la matière. Tous les pays du monde qui disposent d'une flotte sont concernés. La plupart des pays coulent leurs bateaux en fin de vie. Et c'est l'honneur de la France de rechercher d'autres solutions. »

Dominique de Villepin a ajouté que « La question du démantèlement de l'ex-Clemenceau - il faut le rappeler, et je n'insisterai pas, parce que je n'ai aucun goût pour aucune forme de cruauté - s'est posée en 1997. Et l'ex-Clemenceau est resté en rade de Toulon jusqu'en 2002. A partir de cette date, le Gouvernement a recherché des solutions équilibrées et innovantes. Nous avons multiplié les efforts pour mettre au point un partenariat avec un chantier indien. Et vous me permettrez de le dire devant vous : à aucun moment nous n'avons dégagé notre responsabilité. Nous avons prévu des transferts de technologies ; nous avons prévu un accompagnement social en vue de créer une filière économiquement viable et respectueuse du développement durable dans ce pays. »

« A la suite de la décision du Conseil d'Etat, le président de la République a décidé le retour en France de l'ex-Clemenceau à Brest. C'est par lui que vous l'avez appris, et non pas par la presse. Mais le Gouvernement veut tirer toutes les leçons de cette affaire, et c'est pourquoi j'ai pris avec Mme Alliot-Marie trois initiatives :
- La première, c'est la mise en conformité des procédures d'exportation des matériels de guerre en fin de vie, avec nos obligations internationales, en matière d'environnement et en matière de santé.
- Deuxièmement, l'élaboration d'un diagnostic complet de l'amiante et des matières dangereuses restant à bord.
- Troisièmement, la promotion d'une filière européenne de navires hors d'usage, conforme aux exigences de sécurité et de protection de l'environnement. »

Il a conclut par « Vous le voyez, face à cette situation difficile, le Gouvernement assume ses responsabilités. Il recherche des solutions adaptées avec un souci de transparence. Il est facile sur ce sujet, comme sur tous les autres sujets, tels les carabiniers, d'arriver après la bataille, avec le verbe haut. La vérité, c'est que tout au long de ces années, nous ne vous avons jamais entendu sur ce sujet, comme sur tous les autres. »

Au cours de la conférence de presse qu'elle a tenue le mercredi 15 février 2006, le ministre la Défense a rappelé que l'action conduite au sujet de l'ex-Clemenceau avait « pour seul objectif de régler le problème qui nous était posé, avec le double souci de la sécurité des hommes et de la préservation de l'environnement. Nous avons agi en permanence dans le respect des décisions de justice successives ».

Elle a poursuivi « en mai 2002, en arrivant au ministère de la Défense, j'ai décidé de ne pas laisser perdurer une situation qui conduisait à laisser mourir des bateaux dans les ports français. Le désamiantage et le démantèlement des navires, qu'ils soient civils ou militaires, est un problème qui est aujourd'hui posé à tous les pays possédant une marine. Il concerne et concernera dans les 20 ans à venir des dizaines de milliers de navires. Actuellement, des milliers de bateaux rouillent dans les ports, dans les cimetières marins ou sont coulés ».

Vous aussi réagissez sur les actualités de l'environnement, du développement durable et de la santé !

Lire aussi sur ce sujet :

Réagir à cet article, donner son opinion ?
Cliquer ici
Recevoir la newsletter de l'environnement ?
Cliquer ici
Lire tous les articles liés à cette thématique ?
Cliquer ici



Mentions légales | Charte publicitaire | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nous contacter | Avis de nos lecteurs

  Actualités News Environnement

Actualités et actus quotidiennes en environnement développement durable et santé : plus de 25.000 abonnés reçoivent la lettre des actualités hebdomadaires gratuites de l'environnement. Plus de 3.000.000 visiteurs uniques en 2012.

Lire la dernière Newsletter
S'inscrire à la Newsletter gratuite
L'avis de nos lecteurs
Envoyer un communiqué de presse

La section santé de ce site adhère aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici. Les informations fournies dans cette section sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le lecteur et les professionnels de santé.



Publicité


Découvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires des actualités de l'environnementLesNewsdunet
Tous les partenaires d'Actualités News

Passionnés de cinéma, retrouvez des films à télécharger sur megavod.fr. Il vous suffira d'opter pour le long-métrage à télécharger de votre choix.



Publicité
© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche